Ultimate magazine theme for WordPress.

Débat constitutionnel : que compte faire Alpha Condé au terme des consultations nationales ?

3

[dropcap]D[/dropcap]ans son discours à la nation à l’occasion de la fête de l’indépendance, le président de la République, dont le second et dernier mandat expire en 2020, s’est dit mardi soir conscient de l’importance des enjeux de l’édification d’une société de liberté et de responsabilité.

Alpha Condé assure qu’il reste déterminé à poursuivre avec le peuple de Guinée, ‘’l’œuvre de  protection du chantier démocratique que nous avons  commencé ensemble depuis 2010 et qui n’a cessé de progresser’’.

Il souligne que dans l’objectif de ‘’renforcer nos institutions, notre pays a enregistré de nombreux débats politiques dont celui relatif à l’organisation des pouvoirs publics’’.

Le chef de l’Etat affirme que dans la société dans laquelle ‘’nous vivons en Guinée, la voix de chacun compte, mais celle du peuple compte encore plus, parce que c’est le peuple qui est le seul souverain’’.

C’est pourquoi, dit-il, ‘’j’ai instruit le Premier ministre d’ouvrir les consultations nationales avec les institutions, les acteurs politiques et sociaux et les forces vives de la nation, dans le but de structurer les débats’’.

Félicitant tous les participants pour ‘’l’engouement que  cela a suscité chez chacun d’entre eux’’, le président Condé soutient que ‘’ce nouveau rendez-vous est un exercice démocratique auquel tous les citoyens quelle que soit leur obédience politique, sont invités à prendre part, et à donner leurs avis’’.

Le pensionnaire de Sékhoutouréyah poursuit en précisant qu’en matière de lois, il ne s’agit pas de promouvoir des intérêts personnels  ou de gérer l’avenir d’un seul homme, mais d’œuvrer pour améliorer le destin de toute une nation’’.

Au terme des consultations nationales boycottées par les ténors de l’opposition, il dit attendre les ‘’compte rendu et le rapport du Premier ministre pour tirer les conséquences qui s’imposent’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

3 commentaires
  1. Aly dit

    Si on me dit que ce faux prof est instruit ,j e dirai non.Tu veux une nouvelle constitution sur cette consultation de foutaise.Alors la constitution de 2010 est mieux que cette mascarade.,car pas tout le peuple qui a été consulté par ton premier ministre.Tu suis ta volonté et celle de tes acolytes,pas celle des autres qui te disent non,tu sauras c est quoi le peuple

  2. Doura dit

    Ordure on t’attend mais tu partiras de gré ou de force. T’as eu 2 mandats volés ça ne suffit pas.

  3. I. Mb. SOW dit

    AC n’a fait là évidemment, qu’accréditer ce que disait André Frossard, à savoir que « les dictateurs sont tous les mêmes: ils s’imaginent qu’il suffit de pousser le cynisme assez loin pour donner l’impression de l’innocence ».

    Mais ce sont surtout les pantalonnades d’un pseudo Professeur, que seuls les travers de 50 ans de mal gouvernance continue du pays et la main noire des cellules dormantes de la Françafrique pouvaient propulser à la tête d’un Etat, que l’on a entendues dans ce discours.

    L’annonce qu’il fait depuis les Etats-Unis de sa décision unilatérale d’organiser un référendum alors même que son simulacre de consultations menées par son vassal PM se poursuit encore, suffisait déjà à elle seule à édifier les Guinéens avisés et l’opinion internationale sur la véritable personnalité de l’actuel dictateur de Conakry. A présent, même des gens comme le vice-président de l’UFDG, Dr FOF, devront trouver d’autres arguments pour ne pas se lancer enfin corps et âmes dans la dynamique salvatrice que le FNDC devra engager rapidement et efficacement sur tout le territoire national et à l’extérieur de la Guinée.

    Sinon, c’est bien au rendez-vous avec des élections truquées aux résultats frauduleux, annoncées pour décembre 2019 que le peuple de Guinée aura droit, avec les conséquences catastrophiques que l’on connaît à l’avance, à force d’entendre nos principaux acteurs de l’opposition à ce projet satanique, discourir là-dessus depuis des mois. A bon(s) entendeur(s), salut !

    Was-Salam !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info