Ultimate magazine theme for WordPress.

Des employés du SPTD protestent et exigent le paiement de leurs arriérés de salaires

0

[dropcap]L[/dropcap]es travailleurs du Service public de transfert des déchets (SPTD) étaient en colère ce mardi. Ils protestaient contre le non-paiement de deux mois d’arriérés de salaires, dit-on. Et pour exprimer leur mécontentement, ils n’ont pas trouvé mieux que de barricader la route reliant la direction générale du SPTD et la cité chemin de fer, bloquant ainsi toute circulation routière sur cet axe.

Malgré le décaissement de plus de 7 milliards du contribuable guinéen pour l’assainissement de la  ville de Conakry, le manque reste toujours à gagner et l’insalubrité reste une réalité dans la capitale surnommée perle de l’Afrique. Et c’est le moment choisi par les employés du service public de transfert pour protester contre des conditions de travail précaires en réclamant deux mois de salaires impayés.

‘’On a barricadé la route, parce que nous les travailleurs du SPTD sommes restés deux mois sans salaires. Le premier ministre et le gouverneur n’ont pas envie de nous payer. Deux mois durant, ils nous mentent. Pour le Ramadan, toutes les communes ont eu des sacs de riz, nous rien’’, explique l’un des manifestants, sous couvert de l’anonymat.

Cet autre mécontent d’enfoncer le clou : ‘’On ne considère pas les travailleurs du service public de transfert de déchets. Nous travaillons dans cette société depuis des années et des années. Nous avons Ebola qui sévit actuellement en Guinée, on a travaillé des kits hygiéniques à tout le monde, mais on s’en fout ceux du SPTD’’, fustige l’employé du SPTD, visiblement en colère.

Cette nouvelle manifestation intervient après celle au mois de mars dernier pour les mêmes motifs. Mais cette fois-ci, les émeutiers menacent de continuer à manifester jusqu’à ce que leurs demandes soient satisfaites.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info