Ultimate magazine theme for WordPress.

Des Guinéens se procurent la carte d’identité malienne pour entrer au Sénégal

1

[dropcap]A[/dropcap] cause de la fièvre hémorragique virale à Ebola, le Sénégal a fermé ses frontières, empêchant ainsi la libre circulation des personnes et leurs biens. Si l’on en croit au journal Le Républicain Mali,  certains Guinéens ont trouvé un bon moyen d’entrer sur le territoire sénégalais. Dans un article relayé par le site Malijet, nos confrères rapportent que des étudiants, commerçants et autres entrent au Mali, et n’ont aucune peine à se procurer des pièces d’identité malienne qui leur garantissent l’accès au Sénégal.

carte_identite_762918508Venu de la Guinée Forestière, selon le journal, A.M a réussi au concours d’entrée d’une grande école supérieure basée dans la capitale sénégalaise. En temps normal,  il aurait dû, être à Dakar depuis octobre dernier. La période d’inscription est presque bouclée et les cours ont démarré. Pendant ce temps, les frontières restent fermées.

 ‘’Je ne savais pas quoi faire face à cette décision de l’Etat sénégalais. Les cours ont démarré et si je ne me présente pas dans les plus brefs délais,  je ne serai plus accepte’’, explique l’étudiant dans les colonnes du Républicain.  Selon nos confrères, suite à cette difficulté, des amis lui transmettent l’information selon laquelle il pourrait se rendre au Mali et se faire confectionner une pièce d’identité malienne, puisque du côté malien aucun problème n’est posé à la frontière.

A.M arrive donc à Bamako. Il prend contact avec qui a permis, d’après le journal,  à de nombreux autres Guinéens et autres Africains de se procurer des cartes d’identité malienne. ‘’Je sais que c’est un délit d’avoir des pièces d’un autre pays que le sien,  mais je n’ai aucun autre choix. Il me faut construire mon avenir’’, se serait défendu l’étudiant en provenance de Guinée.

Aminata, commerçante basée à Conakry,  habituée des voyages à Dakar ne sait plus à quel saint se vouer depuis la fermeture des frontières.  Elle dit avoir perdu beaucoup d’argent face au refus des agents postés à la frontière sénégalaise sur leurs territoires de laisser entrer un voyageur en provenance de Guinée. N’ayant d’autre choix, elle est arrivée au Mali et a acheté une carte d’identité malienne et est entrée facilement au Sénégal et son commerce a repris de plus belle, rapporte Le Républicain.

Des fournisseurs  du précieux document, selon nos confrères, refusent de se livrer en confidences. ‘’Si c’est pour des cas d’urgence je n’hésite pas du tout’’, aurait dit l’un des fournisseurs qui estime que son acte est une cause humanitaire. ‘’Des étudiants, des malades ou des gens qui doivent se rendre au Sénégal coûte que coûte méritent que je fasse quelque chose. Je ne vends pas à des personnes douteuses qui n’ont pas de raison valable d’aller au Sénégal’’ a-t-il coupé court.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

1 commentaire
  1. senego dit

    C’est vraiment terrible. Cela explique que Condé doit beaucoup travailler pour donner le minimum de satisfaction sociale et économique aux guinées. un Etat moderne doit au minimum garantir une formation de haut niveau à ses citoyens. Condé, il faut y penser plutôt que de vous apitoyer après la fermeture de la frontière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info