Ultimate magazine theme for WordPress.

Des interrogations autour du concours de recrutement à la fonction publique : ‘’Est-ce qu’il n’est pas déjà fait ?’’

0

Pour le recrutement de nouveaux fonctionnaires, le ministre de la fonction publique et du travail a révélé que l’Etat a besoin de 67 935 agents. S’exprimant sur le sujet, le coordinateur du Forum des forces sociales parle d’une vision non structurée de la junte.

‘’Par rapport à la modernisation de l’administration, il y a eu tellement d’émotions. Vous vous souvenez de la retraite émotionnelle dans certains secteurs dont l’éducation et la santé pendant que le besoin de recrutement y était. Et dans ces deux secteurs, on a besoin de l’expérience. Dans les autres pays, l’Etat négocie pour que les fonctionnaires ne prennent pas la retraite. Comment peut-on comprendre que dans le secteur de l’éducation où vous avez des zones où il n’y a pas d’enseignants, qu’on envoie des gens à la retraite ?’’, s’interroge le coordinateur du Forum des forces sociales.

Et de poursuivre : ‘’Le ministre nous dit que ce recrutement fait suite à une sorte d’expiration de la fonction publique en parlant d’une vision du président de la transition. Une vision qui n’est pas structurée, qui n’a pas d’indicateur n’est pas une vision en soi. Parce que nous ne savons pas le manque à gagner suite à l’assainissement du fichier de la fonction publique’’.

‘’C’est de l’amateurisme. On ne devrait pas faire un recrutement tant qu’on ne mesure pas toute la dimension. La gestion, ce sont des indicateurs. Ils disent aussi que ce sont les ministres qui ont exprimé le besoin. Ça veut dire que chaque ministre aujourd’hui est à même de dire quel est le besoin de son département en termes de personnel’’, souligne Abdoul Sacko sur Djoma.

Mieux, fait-il remarquer, ‘’il y a une augmentation de salaires. Encore, il y a des milliers de fonctionnaires qui ne sont pas postés. La responsabilité, le professionnalisme aurait voulu qu’au niveau du Premier ministre, qu’on nous dise le nombre de fonctionnaires postés dans tel département et le besoin. Quand vous voyez tout ce qu’on demande en termes de paperasse, on se demande est-ce que ce n’est pas une forme de découragement, est-ce que le recrutement est déjà fait, c’est juste une façon de blanchir cette situation ?’’.

‘’Aujourd’hui, la question qui se pose est de savoir si c’est une équipe qui nous dirige ou une sorte d’intérêts où chacun fait ce qu’il veut et personne ne peut l’interpréter. La gestion de cette transition ressemble à cela. Est-ce que ceux qui nous dirigent savent où est-ce qu’ils nous amènent ?’’, se demande M. Sacko.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info