Ultimate magazine theme for WordPress.

Des interrogations subsistent après l’explosion du dépôt d’hydrocarbures : ‘’C’est peut-être sciemment fait’’, selon un allié de Dalein

1

Depuis l’explosion du dépôt d’hydrocarbures de Kaloum, des spéculations vont bon train. Pour le président de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRP), une enquête indépendante doit être faite pour déterminer les causes exactes du drame.

‘’Nous avons toujours dit que quand une transition perdure, elle se crée des problèmes. Et voilà ce qui arrive. On ne devrait pas être à ce niveau (…). C’est peut-être sciemment fait. Et si c’est sciemment fait, on le saura. Pace qu’il y a beaucoup de supputations, de spéculations sur l’origine de cet incendie’’, indique Dr Edouard Zoutomou.

C’est pourquoi, souligne-t-il, le président de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès, ‘’nous disons qu’il faut ouvrir une enquête indépendante pour qu’on sache ce qui s’est passé. Parce que si on laisse au gouvernement le faire, il n’y aura peut-être pas d’enquête. Nous ne voulons pas de la’’.

Le vice-président de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) estime que les guinéens ne doivent pas occulter la nécessité d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

‘’Il faut effectivement serrer la ceinture pour que nous retournions à l’ordre constitutionnel normal. Ce n’est pas dans une transition qu’on va développer la Guinée. Si  on n’a pas pu développer la Guinée en 65 ans, ce n’est pas en l’espace de  2 à3 ans qu’on va le faire. Mais on peut mettre en place les institutions qu’il faut pour qu’un retour à l’ordre constitutionnel permette à un gouvernement élu de faire face aux défis du développement. C’est ce qu’il nous faut’’, assure cet allié de Cellou Dalein Diallo.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
1 commentaire
  1. Siriki dit

    Pour les putschistes Guinéens, à quelque-chose, malheur est bon !!
    Je n’irai pas jusqu’à accuser le putschiste Doumbouya d’avoir envoyé un commando des Forces Spéciales Guinéennes, poser un pain de plastic, avec minuterie (du SEMTEX ou du C4), sur une cuve d’essence stratégiquement située dans le dépôt qui a explosé à Kaloum !!
    Mais, après cette catastrophe, qui viendra encore parler de retour à l’ordre constitutionnel en Guinée !?
    La CEDEAO n’est plus crédible et ne fait plus peur aux putschistes ; les durées des transitions fixées par les putschistes eux-mêmes ne seront pas respectées !!
    Au Burkina, le Capitaine Ibrahim Traoré a été très clair : il n’y aura pas d’élections au Burkina, tant que le terrorisme n’y sera pas éradiqué !!
    Et ce Capitaine putschiste burkinabé prendra tout son temps afin de demeurer le plus longtemps possible au pouvoir ; à moins qu’il y ait un n-ième coup d’Etat au Burkina ; mais, là aussi, le Capitaine putschiste a tout verrouillé ; Wagner veille au grain !!
    Au Mali, le putschiste Assimi GOITA a reconquis Kidal ; mais, il dira qu’il ne peut mettre fin à la transition, parce que les camps militaires maliens sont toujours attaqués par les Djihadistes !!
    Le putschiste GOITA ira même créer s’il le faut, un conflit armé avec l’Algérie, si ça peut lui permettre de rester toujours au pouvoir !!
    Quant au Niger, la CEDEAO semble faire des concessions au Général putschiste, Abdourahamane Tiani. Mais, une fois obtenue, l’accord sur la transition, sa durée ne sera pas respectée, comme dans les 3 autres États putschistes d’Afrique de l’ouest !!
    Le Général putschiste Nigérien a fait son coup d’Etat afin de faire main basse sur la nouvelle manne pétrolière de son pays !!
    Pour éviter que le Général Tiani ne singe ses collègues putschistes ouest-africains, pour confisquer le pouvoir, ad vitam æternam, la CEDEAO devra exiger, que tant que les putschistes Nigériens ne rendront pas le pouvoir aux civils, tous les revenus pétroliers du Niger, tirés des exportations par le nouveau pipeline Bénin-Niger, seront virés dans un compte séquestre à la BCEAO. Ce compte séquestre ne sera mis qu’à la disposition du nouveau président élu du Niger ; et c’est seulement à cette condition que l’embargo de la CEDEAO sera allégé !!
    À bon entendeur, salut !!
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info