Ultimate magazine theme for WordPress.

Des magistrats sanctionnés

0

[dropcap]O[/dropcap]uverts le lundi 11 février 2019, les travaux de la première session disciplinaire du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) ont pris fin. Ledit Conseil a révélé vendredi à la presse les sanctions prises à l’encontre de magistrats.

Chargé de juger les magistrats pour leurs faits et agissements contraires à la déontologie, le CSM, au terme de sa session, a adressé des avertissements à quatre magistrats et des blâmes à cinq autres.

Un magistrat qui faisait l’objet d’une plainte a été radié au tableau d’avancement pour une durée de 3 ans. ‘’Compte tenu des fautes que ce magistrat a commises, il ne va pas avancer pendant 3 ans’’, a précisé Amadou Sylla, secrétaire exécutif du Conseil supérieur de la magistrature.

Selon lui, certains magistrats n’étaient pas préparés à assumer des fonctions de responsabilités. En clair, dit-il, ‘’ils ne peuvent pas être présidents de tribunal ou procureurs dans une juridiction. Parce qu’il leur manque l’esprit de responsabilité. On a retiré à un magistrat les fonctions de chef de parquet pendant un délai de trois ans. Il restera sous ordre pendant trois ans’’, a ainsi décidé le CSM.

Trois magistrats ont été rétrogradés par abaissement d’un grade. Trois autres ont été rétrogradés par abaissement de deux grades. ‘’Quand on est rétrogradé par abaissement à deux grades, cela équivaut à 24 années de retard’’, a indiqué M. Sylla.

Le conseil de discipline a rejeté 8 plaintes, estimant que les faits reprochés à des magistrats, étaient sans fondement.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info