Ultimate magazine theme for WordPress.

Désignation des chefs de quartier après les communales : la mise au point de Damaro Camara

0

damaro[dropcap]J[/dropcap]eudi au Palais du peuple, mouvance et opposition se sont entendues sur la désignation des chefs de quartier sur la base des résultats obtenus par chaque formation politique aux élections communales prévues en février 2017.

Le député Amadou Damaro Camara estime que la désignation des chefs de quartier n’aura aucun impact sur le choix du peuple.

“On a tenu compte de tous les aspects. On prend quartier par quartier. Dans un quartier si une liste électorale l’emporte, la liste indépendante désignera le président du conseil de  quartier et le conseil sera composé proportionnellement aux scores des autres listes”, explique le président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel, de passage vendredi, sur une station de radio.

Les chefs de quartier qui seront désignés sur la base des résultats des élections communales sont l’émanation du peuple, à l’en croire. “Que ce soit la liste indépendante ou n’importe quelle autre liste,  ça sera en fonction des résultats [des communales]. S’il arrive que le candidat qui a été désigné n’est pas l’aspiration des populations de ce  quartier ou s’il est récusé, on le lui fera savoir”, indique l’honorable Damaro Camara, porte-parole de fait de la majorité présidentielle au dialogue.

De toutes les façons, rassure-t-il, “ça [la désignation des chefs de quartier] sera par consensus. Et quand une liste est majoritaire, cela veut dire que  les personnalités de cette liste émanent du peuple”.

L’accord obtenu au cours du dialogue qui se déroule au Palais du peuple engage toutes les formations politiques ainsi que la société civile.

A la question de savoir si le consensus sur la désignation des chefs de quartiers, en lieu et place de l’organisation d’élections locales, n’est pas une décision du RPG Arc-en-ciel et de l’UFDG, les deux plus grands partis politiques du pays, le député Camara répond sans ambages : “Il n’y a pas que l’UFDG et le RPG [au dialogue]. Il y a aussi la société civile, la communauté internationale, l’opposition plurielle et tant d’autres”.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info