Ultimate magazine theme for WordPress.

Devant les Nations Unies, la junte militaire prend des engagements fermes

0

Au cours du Sommet sur la problématique de l’éducation tenu du 16 au 19 septembre dernier à New York, les autorités de la transition se sont engagées à changer l’image du système éducatif guinéen. Le Premier ministre annonce que la Guinée rehaussera les ressources allouées à l’éducation nationale en passant de 12% en 2022 à 16% en 2025, puis à 20% à l’horizon 2030.

Présente à cette rencontre, la ministre de l’enseignement supérieur Dr Diaka Sidibé assure qu’au cours du sommet de New York, ‘’nous avons eu des panels, des discutions de haut niveau. Également, j’ai eu le privilège de parler, de partager les expériences du système éducatif guinéen mais aussi et surtout de donner quelques perspectives que la Guinée compte mettre en œuvre dans les années à venir pour une transformation résiliente de l’éducation’’.

Pour sa part, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation Guillaume Hawing a souligné que ‘’nous sommes venus ici pour chercher à comprendre ce qu’il faut faire, comment repenser le système éducatif. Aujourd’hui, nous avons des éléments, des outils qui nous permettent d’aller encore de l’avant pour le meilleur du système éducatif guinéen’’.

Par visioconférence depuis Conakry, le Premier ministre a pris des engagements fermes devant les Nations Unies. Par sa voie, la junte s’engage à ‘’rendre l’enseignement primaire et secondaire gratuits afin de garantir que même les familles démunies y compris les enfants handicapés et ceux vivant en milieu rural d’achever un enseignement secondaire de qualité et acquiert les connaissances de base nécessaires pour réaliser pleinement leur potentialité’’.

Sélectionné pour vous :  Le ministre Mouctar Diallo demande aux jeunes d'être patients

Pour ce faire, promet-il, ‘’les hautes autorités guinéennes mobiliseront et rehausseront les ressources nationales allouées à l’éducation en passant de 12% en 2022 à 16% en 2025, puis à 20% à l’horizon 2030, mais aussi et surtout renforcer l’efficacité et la transparence des dépenses tout en plaidant pour la conversion de la dette en faveur de l’éducation’’.

Bernard Gomou annonce que la Guinée va ‘’poursuivre les réformes éducatives en cours qui visent la mise en œuvre de programmes d’études basés sur le développement de l’ensemble des compétences nécessaires à la transformation sociale et économique, en collaboration avec le secteur privé pour assurer la pertinence’’.

Il s’engage aussi à ‘’mettre en place des systèmes d’apprentissage numérique inclusifs, équitables, résilients et conçus pour le 21ème siècle par le biais de politiques, de programmes et de partenariats public-privé qui garantissent un apprentissage abordable, accessible, pratique et durable à tous les enfants’’.

Le patron de la primature promet une transformation de ‘’la profession enseignante en mettant en place des mesures pour la valoriser et la rendre attractive à travers un recrutement transparent et un plan de carrière axé sur l’obligation des résultats’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info