Ultimate magazine theme for WordPress.

Drame à Rogbane : les Banlieuzarts et Instinct Killers brisent le silence

0

[dropcap]T[/dropcap]rente-trois personnes, en majorité jeunes, ont perdu la vie au lendemain de la fête de l’Aïd el-fitr dans une violente bousculade à la plage Rogbane où se produisaient deux groupes de musique urbaine, Banlieuzarts et Instinct Killers. 72 heures après le drame, les artistes se sont mobilisés au Jardin du 2 octobre pour faire une déclaration dans une salle pleine comme un œuf. drame 2

S’exprimant au nom des artistes, Konko Malela du groupe Banlieuzarts n’a pas caché sa peine et son indignation de cette lourde perte en vies humaines alors que le jeu n’en valait pas la chandelle. ‘’Nous, artistes de Guinée vivons les moments les plus difficiles à la suite du drame du 29 juillet dernier’’, a-t-il dit à la presse. Et de poursuivre : ‘’aux familles éplorées, nous présentons les condoléances les plus attristées et prions pour le repos de l’âme des défunts’’.

Les artistes, dont le seul but était de partager de la joie et du bonheur avec cette jeunesse Guinéenne, disent être meurtris à jamais par la perte des fans qui, pourtant étaient venus communier avec les groupes Banlieuzarts et Instinct Killers sur la plage Rogbane au lendemain de la fête de l’Aïd el-fitr.

‘’Nous avons embrassé ce métier pour rendre les gens heureux. Aujourd’hui, nous sommes peinés que notre but ne soit atteint et que tant de jeunes âmes soient perdues’’, s’attriste Konko Malela qui regrette que tant de familles soient attristées et que le peuple soit peiné.

drameA jamais, dit-il, nous serons marqués par cette tragédie qui a frappé la jeunesse. A l’en croire, le seul espoir et le seul combat qui restent aux artistes de Guinée sans distinction est de faire en sorte que plus jamais que ce genre de drame n’arrive dans notre pays. ‘’Car, nous ne sommes pas que des artistes mais des hommes touchés dans leur chair’’, explique-t-il.

Signalons que les artistes ont refusé de se prêter aux questions des journalistes qui souhaitaient pourtant savoir un peu plus sur les causes réelles du drame sur la plage Rogbane.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info