Ultimate magazine theme for WordPress.

Droit de réponse de Guineenews à la société Bel Air Mining

0

Visiblement déboussolée par l’article publié par Guineenews sur l’interpellation mardi dernier, du Directeur Général chargé des opérations, la société Bel Air Mining multiplie ses errements. Aidée dans sa mésaventure par un conseil, la filiale d’Alufer confirme que la malhonnêteté, c’est dans son ADN.

En effet, son avocat appelle Guineenews pour démentir une information vérifiée auprès de sources indépendantes, comme Guineenews a l’habitude de le faire. En réaction, votre quotidien électronique demande des preuves, en lieu et place de simples affirmations. Ce dont il a été incapable.

Faute de preuves qu’on ne peut pas acheter avec tout l’argent du monde, 24h plus tard, c’est un communiqué de presse que son avocat signe et fait diffuser moyennant espèces sonnantes.

Et pourtant, pour une entreprise responsable, quand  on est victime de diffamation comme M. Konaté le prétend, c’est simple : on exerce son droit de réponse que l’organe reconnu fautif est dans l’obligation de diffuser moyennant rien. Curieusement, les avocats qu’on ramasse à la pelle ne connaissent pas cette réglementation pourtant basique.

Sachant qu’il est dans le dilatoire, monsieur l’avocat ou celui qui se fait appeler ainsi écrit un torchon intitulé Communiqué de presse dont il paie la diffusion. Aidant ainsi son fameux client à jeter l’argent par la fenêtre. Ce qui n’est pas sans conforter dans leur position ceux qui accusent la société de ne pas gagner correctement son argent.

Pendant que le défenseur de l’indéfendable fabriquait ce mensonge cousu de fils blancs, des sources dignes de foi confirment à Guineenews les ennuis de Douglas Ross à l’aéroport.

D’où il a été conduit, comme un malpropre de son acabit dans les locaux de la direction centrale de la police judiciaire à Kaloum. C’est là qu’il a été remis à la disposition de son fameux avocat, on ne sait par quelle magie. Alors même que l’interpellation de Ross Douglas John Alexander Brilish Douglas Ross, à l’aéroport, s’expliquerait par le fait qu’il s’apprêtait à quitter la Guinée pendant qu’il faisait l’objet d’une enquête et était privé de son passeport. Ce qui suppose qu’il a dû se faire un nouveau passeport dans son pays, avec l’intention de fuir.

C’est l’évidence que le fameux avocat, Me Aboubacar Sidiki Kanté, cherche à nier sur fond de mensonge, au lieu de chercher à régler les problèmes de son indéfendable client.

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info