Ultimate magazine theme for WordPress.

Echauffourées en banlieue de Conakry : le gouvernement appelle au calme

0
Relativement aux violences et actes de vandalisme enregistrés  dans plusieurs quartiers de Conakry dont Kagbélén, Dixinn-Gare et Madina, le gouvernement guinéen a, par la voix de son porte-parole, invité les citoyens à observer le calme.
C’était dans un communiqué rendu public sur les ondes des médias d’Etat par le ministre de l’Enseignement technique, professionnelle et de l’Emploi, Damantang Albert Camara, a suivi Vision Guinée.
Voici la teneur dudit communiqué :
‘’Le gouvernement guinéen constate avec regret que, suite aux incidents enregistrés lors des manifestations autorisées qui se sont déroulées dans la banlieue de Conakry, le mercredi 27 février 2013, de nouveaux incidents sont signalés aujourd’hui dans certains quartiers de la capitale. Le gouvernement invite l’ensemble de la population à garder le calme et la sérénité, afin que les forces de sécurité continuent leur mission de maintien de l’ordre. Le gouvernement demande également à tous nos compatriotes, de faire confiance à la justice qui prend toutes les dispositions, afin que dans le cadre de la loi, tous les auteurs de délits de trouble à l’ordre public puissent répondre de leurs actes. A un moment où le Président de la République reçoit le lundi 4 mars 2013, l’ensemble des organisations politiques au Palais Sékhoutouréya, le gouvernement lance à tous les citoyens un appel à la retenue, afin que la Guinée s’achemine vers la tenue d’élections législatives libres et transparentes. Le gouvernement réitère sa volonté de maintenir un dialogue avec l’ensemble des Guinéens, dans un climat démocratique et apaisé’’.
Faut-il le rappeler depuis le 27 février dernier, les altercations sont signalées entre militants de l’opposition et forces de l’ordre. Cela fait suite à l’appel lancé par l’ADP, le Collectif et le CDR à leurs militants de descendre dans les rues pour demander le départ de l’opérateur sud-africain de saisie Waymark et réclamer le vote des Guinéens de la diaspora.
Pour cette journée spéciale du mercredi 27 février, les accrochages entre militants de l’opposition et forces de l’ordre ont entrainé 130 cas de blessés dont deux cas graves. Et ce matin, l’un des deux blessés graves aurait succombé à ses blessures dans un centre hospitalier de la place, a-t-on appris de sources hospitalières.
Hier, la journée décrétée ville morte par ces trois blocs a été émaillée de violences sur l’autoroute Le Prince, notamment à Enco 5, Cosa, Bambéto et Hamdallaye quasiment acquis à la cause de l’opposition.
Ce vendredi matin, ces violences se sont transportées sur l’autoroute Fidel Castro où des boutiques et magasins ont été vandalisés à Dixinn et à Madina censé être le plus grand marché du pays.
Selon nombreux analystes, l’heure est au dialogue entre les deux parties prenantes impliquées dans le processus qui doit mettre terme à une transition de près de 4 ans maintenant.
Et comme il y a une rencontre qui est prévue le 4 mars prochain entre le président Alpha Condé et les leaders de la classe politique, espérons que ces deux parties s’entendent enfin sur les questions dont la résolution déboucherait à la tenue d’élections législatives inclusives, libres, transparentes et acceptées de tous.
Mady BANGOURA, pour Visionguinee.info
Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info