Ultimate magazine theme for WordPress.

Empoisonnement des militants du RPG en 2010 : ‘’l’UFDG n’était pas impliqué’’

0

L’ancien premier ministre, Jean-Marie Doré a livré quelques secrets de la transition Guinéenne. Le président de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) estime que la situation est trop compliquée en Guinée car, dit-il, les gens ont trop appuyé sur l’accélérateur tribunal et éthniciste.

Lors de la présidentielle de 2010, les dessus des cartes n’étaient pas propres, selon Jean-Marie Doré  qui accuse des cadres de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) chargés d’élaborer la carte électorale d’avoir favorisé le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo. « Certains de mes promotionnaires d’écoles qui étaient à la Céni et responsables de l’organisation des bureaux de vote avaient fait des choses incorrectes avant la présidentielle de 2010. Ils ont diminué le nombre de bureaux de vote en Haute Guinée, en Forêt et partiellement en Basse Guinée, et augmenté ceux de la Moyenne Guinée pour favoriser le candidat de l’UFDG. C’était anormal », martèle-t-il.

Aux dires du président de l’UPG, s’il avait révélé tout ce qui a été découvert par le comportement de certains qu’il n’hésite pas à qualifier de « voyous » durant la transition, la Guinée serait aujourd’hui en cendre. Avec nos confrères de la radio Lynx Fm, Jean-Marie Doré est longuement revenu sur le fameux dossier d’empoisonnement des militants du RPG mobilisés à l’Esplanade du Palais du Peuple. Selon lui, ni l’UFDG, ni le RPG n’était impliqué dans cette histoire  d’empoisonnement. « Nous avons découvert au moins sept cadavres dans des véhicules, qui étaient habillés d’une certaine manière pour qu’on dise a priori c’est un peulh ou selon le cas, c’est un malinké. », commente l’ancien premier ministre de la transition. Qui est donc le responsable de cet empoisonnement ?, insiste nos confrères. « Celui qui l’a fait voulait que l’UFDG ou le RPG mobilise ses forces pour qu’il y trouve son compte. Mais je ne vous dirai pas qui c’est. », réplique le président de l’UPG qui dit ne pas ne souhaiter passer pour un irresponsable dans l’histoire de la Guinée.

Sélectionné pour vous :  L’UPR à propos de son alliance avec Alpha Condé : “ce qu’on a posé comme condition…”  

Pour rappel, des militants du RPG rassemblés au Palais du Peuple le 22 octobre 2010 se tordaient de douleur abdominale. Ils accusaient aussitôt des Peulhs de leur avoir vendu de la boisson empoisonné. Cette affaire d’empoisonnement s’est répandue comme une trainée de poudre en Haute Guinée, poussant ainsi les autochtones de cette région à chasser les ressortissants de la Moyenne Guinée.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info