Ultimate magazine theme for WordPress.

Engagement des femmes en politique : le discours de Maii Kadidia devant des jeunes de ‘’Axe Team’’

0

Invitée par des jeunes réunis au sein de la structure « Axe Team » ce vendredi 19 avril 2024, au stade de Nongo, Maii Kadidia Bah, responsable de l’UFDG et membre du comité national des jeunes du parti, s’est exprimée sur le thème : ‘’L’engagement des femmes en politique’’.

Devant ces jeunes engagés, cette ancienne activiste de la société civile guinéenne, devenue militante de la plus grande formation politique du pays, a partagé ses expériences et motivations dans un discours dont vous livrons la teneur ci-dessous…

Mesdames et Messieurs les organisateurs,Distingués invités, frères et sœurs…

Pour commencer, je tiens à remercier les organisateurs pour l’estime et la confiance exprimés à ma modeste personne. Prendre la parole ici est une opportunité et un immense privilège pour moi, pour témoigner de mon engagement et de ce qui doit-être le comportement des jeunes, nous jeunes et notamment la gent féminine en cette période décisive où l’histoire de notre chère Guinée semble se répéter inlassablement.

Mesdames et messieurs, frères et sœurs,

Un tel espace est un rendez-vous de donner et de recevoir. De ce point de vue, je n’ai pas la prétention de détenir le monopole du savoir, je vais juste faire une ébauche de démarche que d’autres ici pourraient approfondir et expliquer plus éloquemment.

Par définition, l’engagement politique recouvre l’ensemble des actions menées par les citoyens, pour interpeller les pouvoirs publics ou participer à la vie politique. Les formes de cet engagement sont variées. Il peut s’exprimer par le militantisme politique, sinon, par la lutte syndicale.

De l’indépendance jusqu’à un passé récent de notre pays, les femmes ont joué un rôle primordial dans l’évolution ou l’émancipation de notre société. En parlant de ces braves dames qui ont marqué notre histoire, je pense à Hadja Mafory CAMARA, M’balia CAMARA, Hadja Rabiatou SERA Diallo, etc.

Mesdames et messieurs les participants, mes chers frères et sœurs,

S’il est vrai que de nombreuses dames de notre pays ont conduit des luttes d’émancipation qui ont marqué le quotidien de notre pays, de nos jours, force est de reconnaître que la majorité des dames ont démissionné. Leur rôle se résumant désormais aux seules tâches ménagères. Bien que nos lois et les textes supranationaux ratifiés par notre pays encouragent la parité entre hommes et femmes au niveau des postes de responsabilité, il est difficile de trouver actuellement en Guinée des dames engagées et connues sur le plan politique et syndical.

Mesdames et messieurs,

L’engagement politique revêt plusieurs formes. Mais la forme qui a le plus retenue mon attention est le militantisme politique. Le militantisme m’a apporté une expérience humaine très riche.

Les expériences que l’on vit en tant que militant sont uniques. D’un point de vue intellectuel, on confronte ses idées politiques avec des personnes de courants différents, et on acquiert une véritable maturité politique.

D’un point de vue humain, on rencontre des personnalités diverses, pour certaines hors du commun, et on apprend à mettre de côté ses divergences politiques en interne pour défendre les intérêts du parti, ce qui implique de bonnes capacités de diplomatie et de coopération !

Très jeune dans mon Gaoual natal, j’ai commencé à constater des choses néfastes à mes yeux qui justifient actuellement de façon générale le retard de notre pays. C’est la division, l’exclusion, l’injustice, l’arbitraire etc.. des fléaux néfastes pour notre bien-être. Après de nombreuses luttes dans les organisations de la société civile qui se résumaient par des dénonciations et des actions infructueuses, j’ai décidé de m’engager en politique et à l’UFDG pour tenter d’imprimer ma vision de la démocratie et de la Guinée de mes rêves. Celle qui se veut unie dans la diversité et riche de sa tolérance.

J’ai décidé de devenir militante, car j’ai réalisé que lorsque nous sentons que nous avons le pouvoir de changer nos sociétés pour le meilleur, nous devons croire aux voix de notre cœur et commencer à agir pour apporter des changements. Pour moi, il me semblait essentiel de me faire entendre pour encourager les autres enfants à croire en eux et à aller de l’avant et, surtout, à ne jamais renoncer à leurs droits, en particulier à leur devenir.

Dans le contexte actuel en Guinée, il est difficile pour un jeune de se hisser au sommet des institutions politiques sans ressources intellectuelles et financières. C’est pourquoi, avant de commencer la politique, je suis allée étudier et travailler aux États-Unis avant de développer dans mon pays des projets agro-alimentaires pour me stabiliser financièrement.

Mesdames et Messieurs, chers frères et sœurs, vous avez devant vous, une dame politique et une grande entrepreneuse.

Comment je suis venue en politique ?

A- Mon Adhésion officielle à l’UFDG.
B- Participation aux campagnes de sensibilisation et de redynamisation des structures du parti.
C – Des ambitions pour la prochaine assemblée.
D- des actions positives menées ou en cours d’exécution pour la jeunesse et la population de Gaoual.

Je vais conclure en disant ceci :

Je rêve d’une Guinée plus juste et plus égalitaire, où tous les guinéens auront les mêmes chances de réussites et où les richesses seront partagées plus équitablement.

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info