Ultimate magazine theme for WordPress.

Entre Faranah et le parti au pouvoir, le divorce est consommé ?

4
rpg[dropcap]F[/dropcap]aranah de 1990 à 2010, nos parents ont été frappés, emprisonnés, certains contraints de fuirent leurs familles jusqu’ici, ils ont du mal à rejoindre leurs foyers respectifs, d’autres ont perdus carrément leur vie et certaines familles sont séparées pour toujours à cause de l’effet politique”.
Tel est le rappel fait par la jeunesse Faranah dans une déclaration parvenue à VisionGuinee. Dans ce document de trois pages consulté par nos nos, les ressortissants de cette localité, considérée comme le fief du pouvoir, semblent être décidés à prendre leur destin en main.
Selon les auteurs de la déclaration, avec “toutes ces tracasseries, souffrances et humiliations, nos parents étaient dans l’espoir de trouver un avenir meilleur à leurs enfants que nous sommes, mais aussi apporter un développement durable à la préfecture de Faranah. Ces parents-là sont des martyrs à cause de leurs idées patriotiques et la détermination qui a caractérisée leur mouvement”.

Pour avoir soutenu l’opposant historique pendant des décennies, la population de Faranah s’attendait à ce que la donne change. “A la prise du pouvoir en 2010, c’était une fête totale dans notre cité, chaque entité d’ordre général a initié des cérémonies de sacrifice et de manifestation de jouissance pour saluer l’aboutissement heureux de la lutte déclenché depuis 1990”, lit-on dans la déclaration.

La jeunesse de Faranah, poursuivent-ils, pensait récolter les fruits de la lutte de leurs parents durant les 20 ans de sacrifice, “mais hélas, c’est le contraire qui s’est reproduit”. Selon leur constat, de 2011 à nos jours, “Faranah à la différence des autres préfectures est relayée au dernier plan dans le cadre de développement sous prétexte que c’est une zone de tension par excellence”.
Et de poursuivre : “Malgré les efforts consentis par nos parents au moment de la conquête du pouvoir pour la 3ème
République et la lutte menée par le feu président Ahmed Sékou Touré pour l’indépendance de ce pays, la rotation de
cette fête d’indépendance, Faranah a tendance à être oubliée”.
Face à une telle situation, la jeunesse de Faranah se mobilise pour prendre part aux prochaines élections locales. “Nous jugeons opportun de prendre notre destin en main, afin de développer notre préfecture Faranah (…). La jeunesse s’engage cette fois-ci à présenter une candidature indépendante et citoyenne afin d’avoir un maire jeune pour les élections locales prévues le 18 décembre 2016”, annoncent les auteurs de la déclaration.
Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info
4 commentaires
  1. Kry dit

    Moi personnellement j’aurais sacrifié ce 20ans pour le bonheur de la guinée et les guinéens et non pour un clan encore moyen pour une personne a cause de son origine ethnique.
    A bon entendeur salut

  2. kolo dit

    Mensonges…..il n’ya pas de divorce entre Faranah et le Rpg…jamais et au grand jamais les gens aiment que de la demagogie…..c’est triste…

  3. Lalya bah dit

    De toute manière vous récoltée les conséquences de vos ethnocentrisme car votre champion est incapables de vous faire n’importe quoi vous soufrez comme tous les autres la différence est que vous vous êtes responsable de vos malheurs

    1. bamba dit

      Tu n’es qu’un imbécile Layla. Pourquoi tu mélange les choses comme ça, ils parlent de leur douleur toi tu parle d’ethnocentrisme où est le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info