Ultimate magazine theme for WordPress.

Faya Millimono : ‘’si je savais…’’

2

faya[dropcap]P[/dropcap]artant des principes que nous avons toujours défendus, on ne peut pas accepter qu’on découple les élections communales et celles des quartiers’’, a indiqué Faya Millimono mercredi, exprimant ainsi son désaccord vis-à-vis du consensus obtenu au dialogue entre mouvance et opposition autour du découplage des élections.

Le président du Bloc Libéral, qui prend part au dialogue, refuse d’être associé à un consensus qui aboutira à la désignation des chefs de quartier en fonction des résultats de chaque parti aux élections communales.

Faya Millimono soutient qu’avant d’aller au dialogue, ‘’nous sommes retrouvés entre partis de l’opposition, on a discuté sur la question [de couplage ou non des élections] à deux ou trois reprises. Pour chaque point qui devait faire l’objet de discussions, on s’est entendus sur les positions qu’on aurait défendues. Celle qu’on a présentée [mardi] est diamétralement opposée à ce que nous avions retenue’’.

L’opposant exprime ses regrets. ‘’Si je savais qu’on serait arrivés à ce point, je ne me serais pas déplacé au palais du peuple. Si je savais que ça allait être ainsi (…)’’, regrette le chef du parti Bloc Libéral, arrivé 4e sur 8 candidats à la présidentielle du 11 octobre 2015.

Il rappelle que son parti est resté constant sur les positions qu’il a toujours défendues. ‘’En 2013, nous avions quitté la table de négociations pour défendre nos positions. Il faut se poser la question de savoir ce dont la République de Guinée a bénéficié du fait qu’ils [les opposants] soient allés [aux législatives]. On a une assemblée nationale, mais nous savons ce qu’elle vaut aujourd’hui. Nous restons constants sur les positions que nous avons toujours défendues’’, indique Faya Millimono.

D’ailleurs, tire-t-il au clair, ‘’si nous sommes amenés à nous retrouver à chaque fois autour d’une table pour discuter et trouver des solutions à certains problèmes, c’est parce que les institutions ne fonctionnement pas’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

2 commentaires
  1. jacky dit

    faya milimon ta place c est dans les medias privé pour bavarder du matin au soir

  2. Kalil dit

    C’est quoi ce journalisme à deux balles: autant de fautes sont inadmissibles ! Vraiment pas sérieux ce genre de reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info