Ultimate magazine theme for WordPress.

Fodé Oussou Fofana à Bah Oury et Cie : ‘’Nous avons intérêt à nous retrouver…personne n’a intérêt à ce que la Guinée brule’’

0

Le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a réitéré samedi la main tendue de son camp aux acteurs politiques dont Bah Oury, Lansana Kouyaté et Cie qui ont pris part au cadre de dialogue.

Fodé Oussou Fofana estime que la classe politique ne peut se faire entendre face à la junte que si elle est unis. Extraits.

« La dernière fois, j’ai lancé un appel en direction des partis politiques, de la société civile pour qu’on se retrouve pour faire un mémorandum à adresser au colonel Doumbouya pour parler de la transition. Le chronogramme de la transition est de 24 mois. Il reste à peu près 12 mois. Où en sommes-nous ? Nous n’avons pas de visibilité, mais ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise.

J’ai été très heureux et je voudrais ici remercier le Premier ministre Lansana Kouyaté qui a accepté notre main tendue, remercier le président Bah Oury de l’UDRG qui a accepté aussi la main tendue et qui s’est engagé qu’à son arrivée,  il allait essayer de nous rencontrer. Notre objectif, c’est pour voir comment on fait, quels sont les points de divergences et ce qu’on doit faire. Quand la transition dure, ce n’est pas au détriment de l’UFDG ou du PEDN. C’est au détriment de l’ensemble de la classe politique.

Nous avons intérêt à nous retrouver et à discuter. Nous n’avons pas participé au cadre de dialogue. Eux, ils ont participé au cadre de dialogue. Il y a des résolutions au niveau du cadre de dialogue. Au cours de cette rencontre, ils pourront nous dire ce qu’ils ont obtenu, quel est leur espoir et quand est-ce qu’on va sortir de cette transition et quand est-ce que les élections vont être organisées. S’ils ont des arguments, s’ils pensent qu’il y a eu des avancées, nous n’avons pas de complexe de reconnaitre ce qu’ils ont obtenu. L’essentiel est que le débat soit dans l’intérêt de la Guinée pour sortir de cette transition et pour donner la possibilité à la Guinée d’avancer. Parce que personne n’a intérêt à ce que la Guinée brule et personne n’a intérêt à ce qu’il y ait des manifestations dans ce pays.

Mon grand frère Lansana Kouyaté a posé des conditions. Il dit qu’il ne faut pas qu’il y ait des manifestations. Honnêtement, je pense qu’en tant que président d’un parti politique, il a le droit de ne pas manifester. La manifestation est consacrée dans notre constitution. Les partis politiques qui veulent manifestent le font, parce que c’est le seul moyen qu’ils ont pour exprimer leur désaccord. Ils n’ont pas d’armes. Donc, quand il y a des manifestations, personne n’est obligé de participer. Ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on sort pour manifester.

Si on se met d’accord sur comment on fait la transition, si les élections sont organisées, il n’y aura pas de manifestations. Personne n’a intérêt à ce qu’il y ait des manifestations. Le colonel Doumbouya est un guinéen, un frère à nous. Si nous retrouvons, nous discutons et posons nos préoccupations, certainement, on peut trouver une solution à la guinéenne. C’est tout ce que nous souhaitons ».

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info