Ultimate magazine theme for WordPress.

Fodé Oussou Fofana au ministre du budget, Lanciné Condé : ‘’Tous les membres du gouvernement sont sur VPN, c’est ça l’insécurité’’

0

‘’Lorsqu’il y a du péril et que des gens s’amusent à allumer le feu à petit coup tous les matins, il faudrait bien qu’un moyen soit trouvé pour canaliser cela pour que la passion rabaisse avant qu’on ne reparte au niveau où on y était. C’est bon donc pour le gouvernement de faire face à ses responsabilités. Nous avons décidé de l’assumer’’. Ces propos sont du ministre du budget, Lanciné Condé, qui justifie à sa façon la restriction des réseaux sociaux et le brouillage des ondes de radios privées.

Pour le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, ‘’le sujet dont le ministre du budget parle n’est pas de son ressort. Un gouvernement a des ministres de tutelle. Il y a le ministre de la communication. Quand on parle de l’internet, c’est du ressort du ministre de nouvelles technologies. Quand il s’agit des journalistes, la HAC est là pour ça. C’est ça une organisation. Je ne pense pas que c’est la bonne personne pour parler de ça’’.

‘’Il y a d’autres domaines sur lesquels le ministre du budget doit intervenir. Aujourd’hui, dans ce pays, il faut reconnaitre qu’il y en qui n’ont pas deux repas par jour. Ça, c’est un problème très sérieux. Et le prix de denrées de première nécessité est très élevé. La démocratie a un prix, il faut le payer. On s’est battus pour que ce pays soit démocratique. La liberté d’expression a un prix. La radio, la télévision et l’internet font partie des éléments de la liberté de l’homme’’, souligne Fodé Oussou Fofana.

Dans un premier temps, se souvient-il, ‘’on a parlé d’insécurité. Moi, j’étais curieux de savoir comment avoir Facebook peut mettre le pays en danger ?  Je me pose la question. Comment en bloquant WhatsApp, on peut mettre le pays en sécurité ? Moi, je ne comprends pas. Ça fait plus de 2 mois qu’on n’a pas l’internet. Ça fait 2 mois qu’on est sur VPN. Tout le monde est sur VPN, ça veut dire qu’eux-mêmes [les autorités de la transition] sont sur VPN. Et quand tu es sur VPN, c’est que tu es en insécurité. De nos jours, mêmes les communications les plus simples, on ne parvient pas à les faire. Pourquoi on ne parvient pas à corriger cela ? Pourquoi on ne parvient plus à faire un appel normal ? Tout simplement parce Orange a des pylônes qui sont branchés à l’électricité. Et aujourd’hui, il n’y a pas d’électricité. Quand le CNRD est arrivé, on avait quand même de l’électricité. Mais aujourd’hui, il n’y en a pas. le courant s’en va à 7h et ne revient qu’à 18h’’.

A l’entendre ‘’pour tout le respect que j’ai pour le ministre du budget, ça ce n’est pas de son ressort. Il n’est pas le porte-parole du gouvernement, encore moins ministre de la communication ou des télécommunications. Qu’il appelle son collègue des télécommunications pour venir s’exprimer. Malgré que lui [Ousmane Gaoual Diallo], il n’a aucun argument pour convaincre. Quand il va prendre la parole pour s’expliquer, ça va être la catastrophe. Parce qu’il n’a aucun argument pour justifier pourquoi on nous met dans cette situation’’.

‘’Jusqu’à présent, on ne nous a pas donné des arguments convaincants pour dire pourquoi on a coupé l’internet. Le ministre du budget doit régler les besoins élémentaires de la population. Il doit régler les problèmes d’eau, de l’électricité et du bien-être. Avant l’arrivée du CNRD, il y avait quand même du courant électrique. Si on compare avec la situation d’avant à maintenant, ça veut dire que ça a complètement baissé. Pourtant, quand il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas de développement. Le monde d’aujourd’hui est celui de l’électricité. On ne peut rien faire sans l’électricité. Dans un pays qui est château d’eau de l’Afrique, on continue à couper l’électricité. Le sac de riz est à 350 000 GNF. Il faut que cela soit réglé pour que les guinéens puissent manger 2 à 3 fois par jour. C’est un problème sérieux auquel le ministre du budget doit s’attaquer’’, estime ce proche de Cellou Dalein Diallo.

Selon lui ‘’je ne savais pas qu’en France lorsqu’il y a eu des Gilets jaunes, on a coupé l’internet. Ça m’étonnerait qu’on coupe l’internet à cause des Gilets jaunes. Il faut qu’on accepte que dans un pays démocratique, la liberté est consacrée. Que le ministre du budget s’occupe de son domaine. Quand c’est comme ça, le pays avance. Sinon, c’est le ministre de l’agriculture qui va commencer à nous parler de la pharmacie. Et quand ce dernier va commencer à parler de la médecine, ça va être un problème sérieux’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info