Ultimate magazine theme for WordPress.

Fodé Oussou Fofana demande au colonel Doumbouya de limoger les ‘’médiocres’’ du gouvernement et nommer des ‘’gens capables’’

0

Les élèves ont repris le chemin de l’école le mardi 3 octobre dans un contexte économique difficile. Une situation qui préoccupe le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Fodé Oussou Fofana, qui a interpellé ce samedi 7 octobre le colonel Mamadi Doumbouya.

Dès sa prise de parole, le vice-président du parti Vert-blanc a évoqué les difficultés que rencontrent les parents d’élèves en cette période de rentrée scolaire.

‘’Je suis triste pour mon pays. Les parents ne peuvent pas acheter des cahiers pour leurs enfants. Les gens sont obligés de se mobiliser pour acheter des tables-bancs. J’ai moi-même pris de l’argent de ma poche pour acheter des tables-bancs pour Kindia, ma ville natale’’, indique-t-il.

‘’Si on est dans une situation, le ministre chargé de l’enseignement pré-universitaire devait se remettre en cause pour son incapacité de gérer ce département et purement et simplement présenter sa lettre de démission au colonel Doumbouya. C’est le minimum qu’il pouvait faire’’, ajoute-t-il.

Selon Fodé Oussou Fofana, ‘’quand on vous confie un ministère et que vous vous rendez compte que vous êtes incapable de gérer, ce que vous devez faire, c’est de rendre votre démission. On ne peut pas mettre en place un gouvernement pendant une année ou plus de 2 ans, vous les évaluez et que vous vous rendez compte qu’il y a des médiocres, des nuls, des gens qui ne savent même pas pourquoi ils sont à la tête d’un ministère, vous ne pouvez pas les garder’’.

Il encourage le colonel Mamadi Doumbouya à prendre les choses en main pour procéder à un remaniement ministériel. ‘’Personne ne peut lui en vouloir. Il a le droit de changer son gouvernement. Ce gouvernement, il doit le changer pour mettre à la tête des différents ministères des gens capables de sortir la Guinée de cette situation’’.

Le vice-président de l’UFDG rappelle que ‘’la mission d’une transition, c’est d’organiser les élections pour le retour à l’ordre constitutionnel. Quand on voit un ministre dire que les dépenses sont supérieures à nos recettes et qu’on est obligés de faire appel aux banques primaires, c’est inquiétant’’.

Il assure que ‘’quand j’ai plus de dépenses que de recettes, c’est que je suis en faillite. Je ne demande pas de l’argent aux banques primaires. Je diminue tout simplement le train de vie de l’Etat (…). Les dépenses qui consistent à faire la mamayah, organiser des fêtes, je les annule. Si on se rend compte que les dépenses sont supérieures à nos recettes, on n’avait pas besoin de dépenser de l’argent pour organiser la fête du 2 octobre. L’argent qu’on a dépensé pour cette fête, on aurait dû le mettre dans l’éducation pour que les enfants puissent aller à l’école’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info