Ultimate magazine theme for WordPress.

Fodé Oussou  Fofana répond au ministre Mory Condé : ‘’Quand on définit des tâches, il faut mettre les dates en même temps’’

0

A travers un courrier indiquant les étapes clés pour un retour à l’ordre constitutionnel, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a demandé aux coalition politiques de lui proposer un chronogramme de la transition.

L’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) ne donnera pas de suite à la requête du ministre Mory Condé. Au micro de VisionGuinee, Fodé Oussou Fofana dénonce un manque d’expériences du patron du département en charge de l’Administration du territoire. Lisez…

VisionGuinee : Malgré la non-participation de votre coalition à l’ouverture du cadre de concertation, le gouvernement continue de vous tendre la main. Quelle lecture faites-vous de cette situation ? 

Fodé Oussou Fofana : Il y a un manque d’expériences au niveau du ministre Mory Condé. Normalement, dans un pays le ministre de l’administration du territoire doit être un homme compètent et qui a de l’expérience dans la gestion des élections. On ne peut amener quelqu’un qui n’a aucune expérience et lui confier l’organisation des élections. Avec lui, il n’y a pas de visibilité. Au lieu de monter et descendre, l’essentiel de se retrouver autour de la table des négociations pour discuter et définir clairement un chronogramme. Au lieu de cela, ils mettent la charrue avant les bœufs. Ils se sont retrouvés entre eux pour rédiger un document. Personne ne sait avec qui ils ont travaillé. Personne ne connait les termes de références et personne n’a été associé à leur programme.

Quand on s’assoit, on défit des tâches, il faut mettre les dates en même temps. Ils n’ont qu’à trouver un délai, après, on envoie pour examen. Mais on demande à des acteurs politiques qui n’ont pas participé à la définition de ces tâches de mettre un chronogramme. On ne peut pas être associés à ça.  De notre côté, nous avons déjà fait un travail technique et on a donné à qui le droit. Donc notre réponse est déjà entre ses mains depuis longtemps.

Sélectionné pour vous :  Un leader de l’axe après le coup d’Etat : ‘’Quand j’ai vu Alpha Condé au rond-point de Bambeto, serré dans la voiture des militaires…’’

Le ministre Mory Condé a souhaité tout même recevoir des propositions de chronogramme des coalitions politiques…

Ecoutez ! On appelle à une concertation, certains ont voulu répondre. Au lieu de parler des raisons de leur présence, ils ont passé leur temps à s’attaquer à ceux qui sont absents. Au lieu de donner leurs avis sur le cadre de concertation, ils ont passé leur temps à dire que ceux qui ne sont pas venus n’aiment la Guinée ou dire que le G58 est bien représenté à la rencontre. Or, ce n’est pas pour cela qu’on les a appelés au palais Mohamed V.

Maintenant, s’il fallait envoyer un courrier, c’est à ceux qui sont partis à la concertation. Il faut leur donner ce travail, nous ne sommes pas concernés. Mais le ministre trouve un moyen de nous envoyer une lettre avec les mêmes TDR. Avec injonction, ce qu’il n’a pas pu faire, je ne sais pas depuis combien de mois, il veut que les gens s’asseyent pour travailler sur plus de 200 pages afin d’élaborer un chronogramme.

Quelles sont les conditions pour votre retour autour de la table ?

La charte est très claire, comme il  [Mory Condé] l’a dit dans son deuxième courrier, ce sont les forces vives de la nation, le CNRD et un facilitateur de la CEDEAO qui se doivent se retrouver pour discuter et mettre les choses en place. On est en train de perdre du temps. La transition ne commence pas maintenant, c’est depuis le 5 septembre qu’elle a commencé. N’importe quelle date qu’on va trouver tiendra compte du mois de septembre.

Même les chronogrammes qu’on a envoyés dans les mémos, on peut se retrouver autour de ça. Parce que chaque coalition a fait des propositions. On peut se trouver autour de ça, discuter et sortir un chronogramme. Il ne faut pas qu’on continue à perdre du temps. Nous sommes au 7e mois de la transition. On ne peut rester une année sans travailler et sortir un chronogramme pour dire que la transition, c’est 2 ans à partir de maintenant.

Sélectionné pour vous :  Choix du président de la CENI, fichier électoral : l’ANAD fait des propositions au colonel Doumbouya

C’est au CNRD de nous dire quel est son agenda. Mais ils ne peuvent tromper personne. On se connait dans ce pays, personne ne peut tromper l’autre. Il ne faut pas nous perdre du temps, on a des élections majeures dans ce pays. Avant, il y a l’organe de gestion des élections qu’il faut définir, rédiger la constitution qu’il faudra soumettre à un referendum. On est en train de perdre inutilement du temps.

En clair, vous n’êtes pas prêts à saisir la main tendue du gouvernement…

De toutes les façons, Mory s’est trompé en nous envoyant un courrier. Ce n’est pas à nous qu’il faut envoyer cela. Il devrait l’envoyer aux partis politiques et coalitions qui étaient présents, vendredi, au palais Mohamed V. C’est de leur responsabilité de travailler. Tout ce qui est fait en dehors de nous ne nous engage pas du tout. Ce qu’ils souhaitent, c’est de nous écrire un courrier, quand on répond pour donner notre avis, ils vont se vanter d’avoir pu faire une large consultation. Tout ce que Mory est en train de faire maintenant, ça n’engage pas l’UFDG et l’ANAD. Il a eu des représentants des partis politiques, il n’a qu’à les évaluer là-bas, il n’a qu’à leur donner ce travail. Ce n’est pas à nous de travailler là-dessus. D’ailleurs, je pense qu’ils ont envoyé ce courrier à l’ANAD par erreur. Nous avons déjà été clairs, le chronogramme allait sur 15 mois à partir du 5 septembre.

Par Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info