Ultimate magazine theme for WordPress.

Journée mondiale du nettoyage de la planète : YHC et Enabel se donnent la main pour assainir la plage de la Jetée

0

À l’occasion de la Journée mondiale du nettoyage de la planète, célébrée le 17 septembre de chaque année, des responsables et membres de l’association Youth commited to health and the climate, autrement dit Jeunesse engagée pour la santé et le climat), grâce au soutien l’Agence belge pour le développement (Enabel) à travers le projet Sanita Villes Propres, financé par l’Union européenne se sont mobilisés ce dimanche pour une opération de grand nettoyage de la plage de la Jetée.

Dans le cadre de la célébration de la World Clean Up Day ou Journée mondiale du nettoyage de la planète, des bénévoles pour la planète Terre, réunis au sein de l’association Youth commited to health and the climate, ont retrouché les manches pour mener une action collective de ramassage des déchets de la plage La Jetée située à la Minière.

L’initiative, soutenue par Enabel en Guinée, à travers son projet Sanita Villes Propres, financé par l’Union européenne a connu la présence effective de la première autorité communale de Ratoma. Alpha Oumar Sacko a mis l’occasion à profit pour les citoyens de sa juridiction à multiplier les actions pour lutter contre les déchets.

‘’A l’occasion de la journée mondiale de nettoyage de la planète, c’est très beau de voir jeunes engagés pour la santé et le bien-être, s’activer sur le terrain pour nettoyer cette plage. Si chacun jouait son rôle, chacun s’abonnait à une PME et refusait de verser les ordures dans les caniveaux, on n’en serait pas là aujourd’hui. Vous êtes en train de faire un travail d’intérêt général que la plupart des guinéens n’ont pas le courage de faire’’, indique le maire de Ratoma.

Alpha Oumar Sacko déplore le fait que ‘’certains citoyens refusent le sens élevé du civisme. C’est pourquoi, je saisis cette occasion pour demander à tous les guinéens d’accepter, en particulier ceux de Ratoma, de s’abonner aux PME de collecte des ordures‘’.

Il déclare que sa mairie a mené des actions de sensibilisation pendant un an et a mis en place une brigade de salubrité et d’hygiène. Le conseil communal a d’ores-et-déjà pris un arrêté pour rendre obligatoire l’abonnement des citoyens aux PME de collecte des ordures. ‘’On est au niveau de la phase de répression. Nous passons dans les foyers pour contrôler qui est abonné et qui ne l’est pas. Ceux qui ne sont pas abonnés vont payer une amené’’, annonce le chef de l’exécutif communal de Ratoma.

La présidente de la Jeunesse engagée pour la santé et le climat, Dr Aissatou Baldé, a expliqué la genèse de l’initiative de nettoyer la plage plus attrayante.

‘’Nous avons choisi de nettoyer la Jetée parce que l’idée de mettre en place notre organisation est partie de là. Depuis 2020, nous réalisons des activités au niveau de la Jetée. Nous avons menée beaucoup d’activités d’assainissement pour dégager les dépotoirs sauvages. Finalement, on s’est rendu compte que quand on finit de nettoyer, les gens ont le courage de devenir déverser les déchets. Nous avons décidé d’engager une lutte contre les ordures. Nous recyclons des pneus et autres objets’’, souligne-t-elle.

Militante écologiste, Dr Baldé encourage ses compatriotes à poser des actes positifs allant dans le sens de  contribuer à lutter contre la pollution de la planète. ‘’Chacun de nous peut impacter notre société. Chacun peut s’impliquer dans la protection de l’environnement. C’est une question de santé publique’’, affirme la présidente de la Jeunesse engagée pour la santé et le climat.

Moussa Moise Sylla, président du Club des jeunes volontaires de Guinée qui fait la promotion de l’écocitoyenneté, a rappelé que l’idée de la Journée mondiale du nettoyage de la planète est née 2018. ‘’On faisait du porte-à-porte chaque samedi. On prenait en charge l’abonnement des ménages à une PME de ramassage des ordures pour 3 mois’’, avance-t-il.

Il précise que la plage de la Jetée était devenue un endroit inaccessible. ‘’Nous avons mené des actions d’assainissements pour rendre l’endroit accessible’’, note-t-il, estimant que ‘’80% de nos ménages utilisent des déchets plastiques qui font plus de 99 ans avant de disparaitre’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info