Ultimate magazine theme for WordPress.

Kassory et Cie ne comparaitront pas mardi à la CRIEF : ‘’Entre l’assassin et le voleur, qui doit être jugé le premier ?’’

1

L’ancien chef du gouvernement Kassory Fofana et les ex-ministres Dr Diané, Oyé Guilavogui étaient attendus ce mardi 19 avril devant le tribunal de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF). Me Sidiki Bereté a confié lundi à VisionGuinee que ses clients ne se présenteront pas devant les juges.

‘’Nos clients ne comparaîtront pas, mais nous les avocats, on viendra pour faire un référé pénal par rapport au mandat fabriqué’’, annonce Me Bérété, e membre du pool d’avocats de Kassory et Cie avant de préciser que ‘’c’est qu’on a voulu éviter à Zakaria Coulibaly. Il  a  changé d’avocats et il a comparu le vendredi. Ils ont annulé le mandat illégal du procureur pour faire un autre mandat de dépot des juges d’instruction pour le faire ramener en prison’’.

Pour Me Sidiki Bereté, ‘’le procureur a déjà fauté, il veut modifier l’erreur qu’il a faite. Nous, on provoque un référé pénal. Demain, on viendra au référé, mais nos clients ne viendront pas. On ne viendra pas pour parler de blanchiment de capitaux, détournement et autres. On vient pour attaquer le mandat de dépôt’’.

Il rassure que tous les avocats de Kassory et Cie seront devant les juges de la CRIEF pour défendre leurs clients. ‘’Nous serons tous là, les deux avocats étrangers et nous les guinéens’’, souligne-t-il.

‘’Nous sommes en droit pénal. Quand on te fait un acte illégal, il faut s’accrocher à ça d’abord (…). Les hommes du 5 septembre disent qu’ils feront le sale boulot. Donc la CRIEF est devenu le symbole du sale boulot et nous, on ne va pas cautionner le sale boulot’’, assure l’avocat.

Sélectionné pour vous :  Dalein convaincu que le pouvoir d’Alpha Condé va payer pour son arrogance

‘’Zakaria Koulibaly s’est soustrait de notre conseil et il a subi déjà les conséquences. Si ces gens étaient des enfants de cœur, ils pouvaient dire à Zakaria Koulibaly, comme il est venu, on le place sous contrôle judiciaire pour que les autres regrettent leur refus. Quand il est venu, automatiquement, ils l’ont inculpé et fait un le bon mandat dépôt. Maintenant, il n’a que ses propos yeux pour pleurer’’.

Selon l’avocat, ‘’on ne peut pas mettre quelqu’un sous le mandat dépôt et attendre 12 jours sans le présenter à un juge d’instruction. Ce n’est plus un procès, c’est la force d’un coup d’État. C’est pourquoi, on ne va rien faire.  Ils veulent la guerre nous, on va leur déclarer la guerre’’.

Donc, dit-il ‘’ce n’est pas un problème de stratégie, mais une affaire d’illégalité. Ils ont envoyé nos clients en prison parce qu’ils ont les armes. Et nous aussi, on va leur dire qu’ils ne peuvent pas nous guider parce que nous avons le droit de nous taire. Ils n’ont qu’à juger l’affaire sur le nombre de morts à  Sekhoutouréyah le 5 septembre. On va commencer par ça. Entre l’assassin et le voleur, qui doit être jugé le premier ?’’

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
1 commentaire
  1. Doumbouya Mickael dit

    Je me réjouis mille fois de la démarche entreprise par le CNRD, le conseil ne finira d’être prodiguer, pour manger un plat copieux pour les Guinéens il faut bien assaisonner et choisir de bonne qualité de riz,il y a 35 ans l’impunité règne dans le pays, certains pensaient qu’ils sont intouchables dans ce pays nantis de fils dignent.felicitations à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info