Ultimate magazine theme for WordPress.

La Banque mondiale organise une formation sur l’évaluation du système de passation des marchés publics

0

Sous la houlette d’experts de la Banque Mondiale, des personnes responsables des marchés, de représentants du secteur privé et de la société civile prennent part à Conakry du 16 au 19 avril 2024 à une formation sur l’évaluation du système de passation des marchés publics de la Guinée sur la base de la méthodologie MAPS II. 

Le ministère de l’économie et des finances, à travers l’Autorité de régulation des marchés publics, s’inscrit dans la logique de familiariser la méthodologie MAPS II aux acteurs des marchés publics en Guinée.

En l’absence du représentant de la Banque Mondiale en Guinée, Issa Diaw, c’est le spécialiste principal en éducation à la Banque Mondiale qui a pris la parole au nom de l’institution, pour justifier les raisons de l’organisation de cette formation.

‘’Du 3 au 4 avril 2024, en collaboration avec le gouvernement, nous avons tenu la revue du portefeuille de la Banque Mondiale en Guinée qui a permis d’identifier les contraintes liées à la performance dudit portefeuille. Au nombre de ces contraintes, figure principalement la problématique relative à la passation des marchés qui constitue un des facteurs favorisant le faible niveau de décaissement. Conscients de l’impact de cette problématique sur la performance globale des programmes et projets d’investissements en République de Guinée, la Banque et le gouvernement ont convenu de renforcer les capacités des différents acteurs intervenants dans le processus de passation des marchés qui justifie l’organisation de ce présent atelier sur la méthodologie MAPS II. Ce mécanisme d’évaluation MAPS II est un outil universel qui vise à promouvoir et à accélérer la mise en place de systèmes de passation des marchés publics modernes, efficaces, durables et plus inclusifs’’, détaille Mamadou Saliou Diallo.

M. Diallo se dit convaincu qu’a l’issue de cette session de formation, ‘’les différentes connaissances et compétences requises pour améliorer substantiellement la passation des marchés en République de Guinée seront perceptibles en termes de qualité dans la gestion future de nos projets (…)’’.

Il précise que les recommandations formulées, au terme de la formation, seront transformées en actions concrètes et seront inscrites dans un chronogramme constituant une feuille de route pour l’ensemble des acteurs afin d’améliorer le mécanisme de passation des marchés en Guinée.

Il a exhorté les participants à participer activement à cette formation pour en tirer le meilleur profit dans l’intérêt des populations guinéennes.

Se réjouissant de la tenue cet atelier dans la capitale guinéenne, le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics a mis l’occasion à profit pour évoquer les objectifs de cet exercice qui va durer jusqu’au vendredi 19 avril.

‘’Il est question de familiariser les participants avec la méthodologie MAPS II et de les outiller afin qu’ils puissent contribuer de façon efficace à l’évaluation du système de passation des marchés publics Guinée’’, souligne Lamine Camara.

Il a salué la présence des représentants du secteur privé et de la société civile, tout en encourant à continuer le combat pour l’amélioration de la gouvernance. ‘’Leur précieuse collaboration et leur appui à la divulgation et à la mise en œuvre de la récente réforme sont appréciés. Ensemble, nous contribuerons à la réduction de la corruption dans le pays’’, ajoute-t-il.

Il rappelle que ‘’l’accès aux marchés est un droit pour chaque citoyen, car il contribue au bien-être économique et social de nos populations au même titre que l’éducation et la santé. La gouvernance de l’écosystème de la commande publique est aujourd’hui au cœur des préoccupations des pouvoirs publics dans tous les pays du monde et singulièrement dans ceux en développement pour lesquels ils constituent un défi’’.

M. Camara souligne que ‘’les marchés publics ne sont pas un effet de mode, mais une réponse face aux difficultés qu’éprouvent nos populations à céder aux réponses adaptées à leurs besoins. Les différentes études ont montré que les pays qui ont adapté une réforme adéquate enregistrent des progrès significatifs en la matière. C’est dans cet esprit que la Banque Mondiale a accepté d’accompagner le gouvernement guinéen dans l’évaluation de son système de passation des marchés publics suivant la méthodologie MAPS II’’.

Le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances a exprimé sa profonde gratitude à tout le personnel du groupe de la Banque Mondiale non seulement pour ‘’leurs efforts impressionnants dans la mise en œuvre des projets et programmes d’investissement en Guinée, mais surtout pour la suite favorable et diligente que la Banque Mondiale a bien voulu apporter à la requête du gouvernement guinéen relative à l’évaluation du système des passations des marchés publics suivant la méthodologie MAPS II’’.

Elhadj Abdoulaye Touré a fait savoir que ‘’c’est suite à des constats récurrents faits par nos différentes équipes et d’un besoin crucial de renforcement de l’efficacité et de la transparence que notre système de passation des marchés publics ressenti que le ministère de l’économie et des finances a sollicité l’assistance de la Banque Mondiale pour une évaluation et un renforcement des capacités des acteurs de marchés’’.

‘’Le choix porté sur la Banque Mondiale pour cette opération est motivé par l’expertise avérée de cette institution en matière de formation et de partage d’expérience dans les domaines des acquisitions efficientes, transparentes et soutenables’’, a-t-il martelé.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info