Ultimate magazine theme for WordPress.

La coordination Haali pular demande à Alpha Condé de ‘’renoncer sagement au projet de nouvelle constitution’’

2

[dropcap]L[/dropcap]a coordination nationale des fulbés et haali pular s’est fendue, ce jeudi 17 octobre, d’une déclaration relative à la situation sociopolitique actuelle du pays. Le président de cette entité dirigée par Elhadj Ousmane Baldé dit Sans Loi se dit préoccupé par la détérioration du climat politique et social.

Il affirme que les autorités gouvernementales ont affiché leur volonté de changer la constitution, afin de permettre au président de la République de briguer un troisième mandat en 2020,

Dans sa déclaration, le président coordination nationale des fulbés et haali pular rappelle au chef de l’Etat que le nombre et la durée du mandat du président de la République font partie des dispositions intangibles de la constitution qui ne peuvent pas faire l’objet de révision.

Il assure que le débat en cours a provoqué une cristallisation de positions entre partisans et adversaires de constitution ou du troisième mandat. ‘’Les violences enregistrées lors des manifestations du 14 et 15 octobre ayant enregistré au moins neuf morts, 70 blessés par balles, une centaine d’arrestations et de dégâts matériels importants ne sont que la conséquence de cette cristallisation’’, indique-t-il au pouvoir en place.

Il demande au président de la République de ‘’renoncer sagement au projet de nouvelle constitution, conflictogène et de respecter la constituons de 2010 sur laquelle il a prêté serment par deux fois et a juré de la respecter et de la faire respecter’’.

Elhadj Ousmane Baldé invite les autorités de prendre toutes les dispositions appropriées pour garantir la sécurité des personnes et biens, permettre aux associations et citoyens l’exercice de leurs droits et libertés conformément aux lois en vigueur.

Il appelle les partis politiques et la société civile, à faire preuve de responsabilité et de retenues dans l’exercice de leur droit constitutionnel de manifester afin de préserver la quiétude sociale.

Boussrouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

2 commentaires
  1. I. Mb. SOW dit

    La coordination Haali pular demande à Alpha Condé de ‘’renoncer sagement au projet de nouvelle constitution’’.

    On ne peut pas faire plus timoré voire indifférent à propos de tueries ciblées, que cette déclaration du tout nouveau coordinateur de la communauté Hâli pular !

    C’est là, une déclaration minimaliste qui marque tout le mépris que les élites peules éprouvent pour leurs propres jeunes ressortissants. Même s’il faut reconnaître qu’en de pareilles circonstances, le regretté Eh Saïkou Yaya Diallo se serait, lui, moins enfoncé la tête dans le sable pour se protéger du danger (…)

    Je n’ai rien contre la personne d’Eh Ousmane Baldé, mais il est fort à craindre que la succession du vieux sage disparu, n’ait pas pris la bonne voie que cette communauté visiblement stigmatisée et persécutée par l’Etat-RPG/AEC, était en droit d’espérer actuellement.

    Les 10 victimes dénombrées à ce stade, tout comme les nombreux blessés et victimes de séquestrations illégales méritent bien mieux qu’une courtoise suggestion au chef de l’Etat voyou dont AC et acolytes mafieux ont déjà fait de la Guinée. L’équation politique qui crève les yeux à chacun n’a pourtant n’a jamais été aussi simple: le FNDC qui est un mouvement national, ordonne des manifestations pacifiques de tous les Guinéens. En représailles, les FDS du tandem AC-Kassory reçoivent l’ordre de tuer des Peuls jusque dans leurs maisons, que certains n’avaient pas quittées de la journée.

    Même si comme moi, l’on n’a ni sa propre vie ni celles de sa famille et de ses enfants directement exposées aux dangers de la gouvernance répressive d’AC, il me semble que l’on est arrivé à un point de non-retour, où chaque parent guinéen en général et peul en particulier, se doit de dire halte ! à ces tueries barbares d’innocents citoyens, qui sont ainsi sauvagement arrachés à leurs jeunes vies.

    Et ces révoltantes tueries devraient peser sur les consciences de CDD et SIDYA notamment, s’ils en ont encore malgré leurs légitimes ambitions politiques, mais surtout sur celle de chaque ressortissant avisé et digne de cette communauté ainsi stigmatisée et impunément persécutée à ciel ouvert, depuis 2009.

    C’est donc tout le lieu de se lever ensemble, pendant qu’il est encore temps, pour chasser immédiatement AC et son clan de pilleurs mafieux du pouvoir ! Car avec sa désastreuse gouvernance, c’est l’anéantissement même de nos maigres acquis démocratiques qui nous sera promis à partir de 2020; si toutefois le pays ne sombre pas, d’ici là, dans une effroyable guerre civile.

    Was-Salam !

  2. Mo sylla dit

    Doyen c’est pas pas Alpha condé qui veut c’est la majorité des Guinéens qui l’impose un mandat à vie il doit être à l’écoute de ce peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info