Ultimate magazine theme for WordPress.

La grosse colère de Baidy Aribot contre le gouvernement

1

received_974106036038195 [dropcap]S[/dropcap]auf changement miraculeux de dernière minute, sinon on s’achemine tout droit vers l’érection de l’île de Kassa en une commune urbaine. Puisqu’un projet de loi vient d’être introduit à l’Assemblée nationale à cet effet. 

Le député uninominal de Kaloum dit avoir eu connaissance de l’envoi de ce projet de loi au Parlement et qu’il l’a même parcouru. ‘‘Mais j’avoue que ce projet de loi m’inquiète à plus d’un titre, puisque je ne sais pas à quel dessein ils veulent passer par des moyens détournés pour segmenter la commune de Kaloum’’, s’étonne Baidy Aribot.

Pour justifier ses inquiétudes, l’ancien ministre de la Jeunesse trouve tout d’abord illégale la manière il a été fait de Kassa une sous-préfecture. ‘‘Chose qui n’était pas du tout conforme à la loi. Chose qui ne rimait nullement pas avec les réalités sociogéographiques de l’île de Kassa’’, regrette le parlementaire.

Se penchant sur l’historique de cette localité composée de plusieurs îles qu’on appelle Les îles de Loos, Baidy Aribot rappelle que celle-ci était rattachée à Kaloum depuis la première République. ‘‘Aujourd’hui, décidant de manière solitaire, le gouvernement a amené ce projet de loi. Et sans être vraiment contre, cette situation ne peut pas se passer s’il n’y a pas une consultation élargie des élus de la commune de Kaloum, s’il n’y a pas une consultation élargie des citoyens de cette commune dans leur ensemble, quand je dis commune citoyens de Kaloum, c’est ceux des îles de Loos y compris’’, précise le député.

‘‘On devrait savoir ce qui motivait cette segmentation ou cette érection de Kassa en une commune urbaine. Je me demande pourquoi on peut élaborer un tel projet sans en informer les populations, sans discuter préalablement avec citoyens à la base. C’est une manière peu orthodoxe d’élaborer les lois dans notre pays. Puisqu’il s’agit des communes qui sont en place, en faveur de la participation des populations dans la gestion de leur contrée’’, poursuit-il.

Perplexe devant cette volonté des autorités à vouloir morceler une circonscription dont il a charge de défendre les intérêts et contribuer à son développement, le secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (UFR), l’honorable Aribot s’interroge pourquoi Kassa particulièrement.

‘‘Est-ce que les critères d’ériger une commune urbaine sont à même d’être remplis par les Îles de Loos en termes de populations, de superficie et même d’infrastructures. Tout ceci c’est en débattant avec le ministère de l’Administration du territoire qui a initié ce projet. Loin de là, pourquoi Kassa seule, alors que Matoto fait 3 fois Kaloum ? Timbi Madina qui est une commune rurale, la même chose. Kamsar, idem. Pourquoi cette visée sur Kaloum ?’’. Voilà tant de questions auxquelles le député souhaite avoir des réponses.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

1 commentaire
  1. Guinee dit

    Comme t’a pas eu de poste tu commences à t’agiter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info