Ultimate magazine theme for WordPress.

La Guinée célèbre la journée africaine de la médecine traditionnelle

0

La Journée africaine de la médecine traditionnelle a été commémorée ce samedi 31 août à Conakry, sous le thème : « Valorisation de la médecine traditionnelle et la protection de l’environnement ». A cette occasion, l’Association Guinéenne des Tradi-Praticiens et Moderne (AGTPM) a tenu une conférence à la Maison de presse.

Le thème de cette année a pour vocation première d’attirer l’attention sur l’urgente nécessité de la recherche et le développement visant à mettre en valeur le rôle de la médecine traditionnelle dans la prestation des soins de  santé.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, 80% des populations des pays en développement font recours à la médecine traditionnelle, elle constitue la principale source voir l’unique source de santé de ces milliers de populations.

A l’entame, Abdoulaye Moussa Doumbouya (Savant  Noir),  président de l’Agtpm, a souhaité que les autorités Guinéennes reconnaissent leur corporation pour un exercice  fiable en toute indépendance de leur métier.  Pour lui, la médecine traditionnelle est complémentaire à celle moderne, d’où la nécessité d’une franche collaboration sur la pratique du métier.

Selon M. Doumbouya, si la médecine traditionnelle produit de nos jours des résultats salutaires sur le terrain, c’est le fait d’avoir de moyens adéquats leurs permettant d’atteindre à des résultats plus concrets. ‘’Nous ancêtres ont toujours fait recours à la médecine traditionnelle. Ils nous ont léguée cette pratiqué’’, rappelle-t-il.

A cet effet, le président de l’Agtpm a appelé les autorités à soutenir la médecine traditionnelle. Car, estime-t-il, la majeure partie de la population fait recours aux tradiparticiens.

Cette journée a également mis à profit par le consultant international en environnement, Dr Mamadi Mariam Camara pour expliquer à l’assistance que des médecines se sont succédé. Citant notamment la médecine traditionnelle africaine, chinoise, européenne ou encore asiatique.  Pour lui, la médecine moderne reconnait les vertus de la médecine traditionnelle. Cette évidence est mise en valeur par le symbole de la pharmacie ‘’un serpent enrôlé sur un bois’’, soutient-il.

Par ailleurs, Dr Camara regrette la tendance à minimiser les valeurs de la médecine traditionnelle au profit de celle moderne. A l’en croire, la médecine moderne ne couvre que 30 à 40 % des populations dans les pays en voie de développement,  tandis que celle traditionnelle couvre 60 à 80%.

Même si la commémoration de cette journée n’a pas connu une grande mobilisation, les quelques rares tradipraticiens présents à cette rencontre ont lancé un appel aux autorités et partenaires de développement pour, disent-il,  un appui  pour la valorisation effective de cette médecine pour le bien-être des populations, en grande partie analphabètes, précisent-ils.

Boubacar Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info