Ultimate magazine theme for WordPress.

La Guinée, le culte et la culture : quelle triste réalité !

0

Deux poids, deux mesures. Des véhicules 4×4 et un passeport diplomatique pour les uns, de simples acclamations et félicitations informelles pour les autres. 

La Guinée est un pays riche en abondance socio-économique, politique et culturelle. Ces composantes sociales ont les mêmes caractéristiques, car elles sont toutes susceptibles d’être monnayées, afin d’en tirer profit. Pour preuve, nos hommes de culture peuvent revendre le fruit de leurs œuvres (album, tableau, livre, film…) et devenir riche, pour ne citer que celà.

Par contre, il y a un élément essentiel caractérisant notre raison d’être sur terre, qui n’a aucune de ces caractéristiques, mais qui compte beaucoup pour nous dans ce monde d’ici bas et à l’au-delà, et dont les acteurs sont toujours dévoués, engagés à atteindre un seul objectif, qui n’est rien d’autre que, l’épanouissement de la religion sans faille et sans contrepartie aucune.

Ces acteurs religieux en plus de leur rôle de défense et de promotion des valeurs éthiques, sont dans la plupart du temps, sollicités au même titre que les autres corporations, dans le cadre de la prévention et de la résolution des conflits, de la culture de la paix, de la réconciliation et même de la sensibilisation dans notre société.

Par ailleurs, ils ont dans leur rang à date, des jeunes érudits qui ont fait la fierté de la Guinée tant sur le plan national que sur le plan international. Comme pour parler du jeune Oumar Touré, qui a honoré notre pays à l’international en remportant des trophées relatifs aux compétitions islamiques en général et à la mémorisation du Saint Coran en particulier.

Tenez-vous bien, il a relevé ce défi rocambolesque et titanesque à sept reprises en arrachant le titre de champion partout où il a compéti dans les quatre coins du monde.

Pendant qu’on offre des voitures et des passeports diplomatiques à certains artistes, ce jeune n’a même pas été accueilli dans les locaux de la Présidence, à plus forte raison d’ être reçu par le Président en personne. Pouvons-nous avoir l’audace de promouvoir et d’encourager les détenteurs de talents et de mérites dans ce pays, non pas, parce qu’ils sont célèbres ou parce qu’ils l’ont été de par le passé, mais plutôt parce qu’ils ce sont mis au travail tout en apportant quelque chose à la patrie à court ou à long terme ?

La promotion de la culture de par ces hommes n’est en aucun cas mauvaise, mais l’on se doit, tout de même, de faire cette autre lecture logique et courageuse, selon laquelle, aux côtés des artistes-chanteurs, il y a autres groupes d’artistes (écrivains, peintres, cinéastes…). Ensuite, viennent les religieux qui acceptent de fermer les yeux sur la célébrité et le matériel pour se contenter du divin, qui ne revendent pas d’album, qui ne revendent pas leurs œuvres non plus, et qui doivent être placés aujourd’hui au cœur de nos préoccupations ardentes de façon quotidienne.

Nous croyons en la devise (Travail-Justice-Solidarité) de notre pays. Nous sommes persuadés de l’attention particulière qu’accorderaient les nouvelles autorités à de tels sujets une fois lus et de leur volonté et leur engagement en faveur de la justice, de l’égalité et de l’équité en cette période de transition. Nous avons foi en l’avenir et donnons nous les moyens de le réussir avec la manière.

Vive la Guinée !

Vive la promotion du talent, de l’excellence et du mérite, peu importe notre bord !

 Ibrahim MANSARÉ, PhD

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info