Ultimate magazine theme for WordPress.

La marche prévue dimanche à Kankan annulée

0
Image à titre d'illustration
Image à titre d’illustration

[dropcap]I[/dropcap]l projetait d’organiser une marche pacifique pour, dit-il, dénoncer l’injustice à Kankan. A 72h de la manifestation, Talibé Dabo, responsable local du Rpg Arc-en-ciel annonce qu’il renonce à sa démarche suite à l’implication des sages du Nabaya. 

“Les sages de Kankan et du manding m’ont demandé d’annuler cette marche qui était prévue dimanche. C’est suite à une rencontre jeudi. On avait bien programmé la marche mais avec les conseils des sages, nous l’avons annulée”, a dit jeudi Taliby Dabo, condamné à six mois de prison avec sursis pour usurpation de titre et immixtion dans des affaires judiciaires.

Sur les raisons qui ont motivé la manifestation, l’ancien directeur de campagne du Rpg Arc-en-ciel à Kankan explique : “J’ai voulu organiser cette marche pour dénoncer l’injustice pratiquée par nos magistrats à Kankan. Nous avons constaté qu’il y a beaucoup de décisions de justice qui sont rendues mais qui ne sont pas conformes à la loi”.

“Lorsque je prends mon cas, moi je ne savais pas. On me dit que personne n’a le droit de se rendre à la maison centrale sans demander l’autorisation au procureur. En le faisant, on me dit que j’ai fait une usurpation de titre et de fonction. Mais à mon avis, on ne peut pas dire que j’ai fait une usurpation comme ça. J’ai demandé à ce que le régisseur vienne pour témoigner à la barre”, explique Taliby Dabo pour contester sa condamnation.

Et de poursuivre : “Le régisseur est venu témoigner que j’ai été juste pour empêcher la foule de s’attaquer à la maison centrale. Lorsque je suis venu sur les lieux, j’ai trouvé des agents qui reculaient face à cette foule. Donc moi j’ai accepté malgré les cailloux de parler à ces jeunes et c’est ce qui a fait qu’on a évité le pire”.

“Si je ne devrais pas le faire pour éviter le pire, je ne comprends pas cela parce qu’on ne voit pas le procureur, aucune autorité n’y était. On me dit que je n’ai pas le droit de faire éviter le pire. On me dit qu’il faut que je sois jugé. Il y a tellement d’injustice et on voulait marcher pour dénoncer cela”, a-t-il conclu.

Aissatou Diallo, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info