Ultimate magazine theme for WordPress.

Labé : un enseignant accusé d’enlèvement, séquestration et viol d’une élève

2

[dropcap]U[/dropcap]ne élève en classe de 8e année déclare avoir été victime d’enlèvement, séquestration et viol. L’acte s’est produit au secteur Thiaghé dans le quartier de Tata 2 dans l’après-midi du lundi 25 février 2019. La victime accuse ouvertement son professeur de français.  

Selon ses explications, elle était sur le chemin de retour de l’école quand elle a été abordée par des occupants d’un véhicule à bord duquel se trouvait son professeur. ‘’Le  véhicule s’est arrêté, à l’intérieur il y avait mon professeur et deux de ses amis. Mon professeur est descendu et m’a dit de monter pour qu’on me dépose à la maison’’, relate-t-elle.

‘’Je lui ai dit que ce n’est pas la peine, parce que j’étais déjà proche de la maison. L’un de ses amis est descendu pour me forcer à monter dans la voiture. C’est là que j’ai perdu conscience. Je me suis réveillée seulement le lendemain 7h du matin’’, se souvient-elle.

D’après sa version des faits, elle doit son salut à un groupe de jeunes qui l’ont aidée le lieu où elle était séquestrée. Elle accuse son professeur de lui avoir fait des avances qu’elle a refusées.

Joint au téléphone par VisionGuinee, le mis en cause, l’un des responsables du SLECG de Labé, s’est abstenu de tout commentaire. Il dit attendre la plainte pour livrer sa part de vérité devant la justice.

Selon une source proche de la victime, des examens médicaux ont confirmé la défloration de l’hymen. Le tribunal de première instance de Labé a été saisi de l’affaire.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Place this code at the end of your tag:
2 commentaires
  1. Ladji dit

    ce type doit etre arreter et juger et s’il est reconnu coupable devant la justice. Il doit etre lourdement condamne (10 a 15 ans ferme) et radier de la fonction public. Le viol est devenu monnaie courante en Guinee car les autorite s’en foute de femme. Mais certaines femme au lieu d’ouvrir le vrai debat sur les questions des femmes en ce 8 mars se mette a chanter des slogans unitule car acheter a coup de billet de banque. Si ces femmes montre qu’elle sont une marchandise a vendre ne nous etonnons pas que des individu voient les femme comme des object sexuel et c’est grave. Le femme doivent etre au devant de la lutte pour leur autonomisation, mais pas pour servir X ou Y. Le violeur et autres qui vont de la violence conjugale leur sport favori n’ont de place dans notre societe, ils faut sevir contre eux. Vive les vrai femme de Guinee.

  2. DD Kawou dit

    S’il est réellement reconnu coupable d’avoir violé cette fille, il faut le mettre au Gnuff (prison) pendant 10 ans,sans libération conditionnelle comme exemple de leçon à d’autres violeurs en Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info