Ultimate magazine theme for WordPress.

Lansana Kouyaté contre les manifs : ‘’On doit arrêter d’amener les enfants à s’exposer pour mourir pour une cause dont ils ne savent même pas’’

0

L’ancien Premier ministre continue d’afficher son opposition à toute manifestation de rue pendant de la transition. Lansana Kouyaté, dans son discours de nouvel an, a exhorté Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Cie à accepter la main tendue des autorités pour discuter autour de la table des négociations.

Le président du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) a laissé entendre que ‘’2024 est une année d’espoir et d’espérance. C’est une année au cours de laquelle sont prévues les élections en Guinée’’.

‘’Nos frères qui ne sont pas venus au dialogue nous pensons qu’ils doivent être là. Très sincèrement, très honnêtement, ce n’est pas de la démagogie’’, indique-t-il, tout en précisant que les facilitatrices ont adressé des correspondances à moult reprises aux acteurs poltiques absents du cadre de dialogue.

Il affirme que dans le rapport final des conclusions du dialogue, “il y a toutes les lettres qui ont été envoyées par les facilitatrice. Nous ne désespérons pas, parce que c’est nous qui avons demandé que le dialogue soit ouvert de façon permanente et que ça soit un dialogue inclusif. Donc, avec la participation de tous’’.

Lansana Kouyaté affiche sa farouche opposition à toute délocalisation du dialogue dans un autre pays. ‘’C’est difficile à comprendre. Parce que la Guinée bénéficie de l’intégrité de son territoire. Aucune parcelle de notre territoire n’est occupé par une force ni intérieure ni extérieure’’, argue-t-il.

Il dit à qui veut l’entendre que la Guinée est un ‘’Etat central, un Etat de transition, mais qui existe et qui mène l’administration de ce pays. On ne peut pas alors penser qu’on aille où que ce soit étant donné que le territoire n’est pas occupé. Ce ne fut pas le cas de beaucoup de pays, hélas, où tout le monde a été appelé à aller ailleurs pour discuter de la paix dans le pays. La paix existe ici avec les guinéens’’.

‘’A quoi bon faire tuer nos enfants ?’’, s’interroge-t-il, ajoutant que ‘’la liberté, oui. Mais la liberté s’arrête là où commence la sécurité, la sauvegarde de la vie des personnes. En cela, on doit arrêter d’amener chaque fois, quand les règles ne le permettent pas, les enfants à s’exposer eux-mêmes pour mourir pour une cause dont ils ne savent même pas toujours ce que ça veut dire’’.

A Dalein, Sidya Touré et Cie, il indique qu’il est ‘’temps de venir autour de la table’’. Il rassure que ‘’le PEDN déploiera tous les efforts possibles pour que chacun vienne afin qu’on soit autour de la même table. C’est de cela qu’il s’agit. C’est de cela dont on a besoin pour que la Guinée soit respectée et respectable et qu’elle avance’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info