Ultimate magazine theme for WordPress.

L’avocat de Oyé Guilavogui plaide pour sa libération : ‘’il a perdu sa fille ainée et n’a pas pu assister aux funérailles’’

0

Poursuivi pour des faits présumés de détournement de fonds, enrichissement illicite et blanchiment d’argent, l’ancien ministre Oyé Guilavogui croupit en prison depuis des mois. Son avocat, Me Salifou Beavogui, a plaidé lundi sa mise en liberté en attendant son procès devant la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF).

‘’Notre client Oyé Guilavogui est poursuivi pour des faits qualifiés de détournement de deniers publics et blanchissement d’argent. L’audience était consacrée sur le renouvellement ou non de son mandat de dépôt. Il a été estimé qu’il est en détention depuis le 31 mai 2022’’, souligne l’avocat.

Il rappelle qu’à l’expiration d’un délai de quatre mois de détention, ‘’les faits étant correctionnels, les juges d’instruction doivent se prononcer sur le maintien de mon client en détention préventive ou sa mise en liberté en attendant la suite de la procédure’’.

Au cours de l’audience, précise Me Bea, ‘’nous avons plaidé humblement et respectueusement plaidé devant les magistrats pour sa liberté. Nous les avons priés d’accepter de remettre notre client en liberté. Nous les avons priés de constater que notre client présente toutes les garanties et qu’il se tiendra à la disposition de la justice jusqu’à la fin de l’instruction’’.

‘’Nous avons plaidé sagement devant les magistrats instructeurs afin qu’ils acceptent de remettre notre client en liberté en attendant la suite de la procédure, parce que sa détention n’est plus nécessaire à la manifestation de la vérité’’, ajoute-t-il, précisant que l’ancien ministre Oyé Guilavogui a ‘’perdu sa fille ainée. Il n’a pas pu assister aux funérailles. Son état de santé est fragile malgré qu’il tient bon et résiste. Il est souhaité qu’il soit remis en liberté’’.

Devant détenu des mois, Me Salifou Béa assure que son client continue de garder un ‘’calme légendaire’’. A qui veut l’entendre, il dit que le dossier est vide. ‘’Il n’y a aucune charge à retenir contre lui. On est partis de supposition en supposition. Tout porte à croire aujourd’hui que le seul mal qu’on lui reproche aujourd’hui, c’est d’avoir été investi de la confiance du chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé pendant 11 ans. Il ne se reproche de rien’’, coupe-t-il court.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info