Ultimate magazine theme for WordPress.

Le cardinal Robert Sarah dénonce des ‘’décisions maladroites, graves et injustes’’ du colonel Doumbouya

0

[dropcap]E[/dropcap]n séjour à Conakry, le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a déploré mercredi des décisions prises par le président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya.

Dans son homélie de la messe pour la paix, l’unité, la réconciliation et la prospérité de la Guinée, Son Eminence Robert Sarah a exhorté le colonel Doumbouya à ‘’travailler en étroite collaboration et avec clarté, franchise et totale confiance avec son Premier ministre et son gouvernement composé d’hommes et de femmes qualifiés, compétents, intègres, d’une grande probité morale et animés de l’unique désir de servir leur pays (…)’’.

Dans un pays qui, selon lui, a perdu la boussole, il demande au locataire du palais Mohamed V de  ‘’ne jamais concevoir ou admettre un gouvernement parallèle qui opère de nuit pour produire des décrets et faire des nominations en catimini et les diffuser nuitamment’’.

Le cardinal Sarah estime que ‘’cette façon de procéder est certainement inspirée par le mauvais. J’ignore qui vous a, en l’espace de trois mois de prise de pouvoir induit à prendre deux décisions d’une gravité énorme qui ont rouvert de grandes blessures dans les cœurs de beaucoup de guinéens’’.

‘’La première décision maladroite consiste dans le fait de rebaptiser l’Aéroport de Conakry d’un nom qui fait polémique. La deuxième décision grave et injuste, c’est d’avoir restituer à Madame Hadja Andrée Touré, non seulement un bien qui n’appartient ni à elle, ni à son mari, mais de lui avoir restituer un Bien de Dieu et de l’Eglise’’, dit-il à qui veut l’entendre d’un ton ferme.

Sélectionné pour vous :  Le colonel Doumbouya invite les politiques à lui ‘’apporter des solutions dans un délai très bref‘’ pour le CNT

Le chef religieux affirme que ‘’le 1er septembre 1961, Sékou Touré a confisqué le domaine du Séminaire de Dixinn qui est un Bien de l’Eglise, pour construire les villas Syli destinées à accueillir les hôtes de marques et y organiser des événements solennels, telles que les réceptions du 31 décembre. Le grand mérite du Président Sékou Touré, c’est qu’il ne s’est jamais rien approprié personnellement’’.

Pour illustrer ses propos, il affirme : ‘’On ne dira jamais, voilà le Palais, la Villa ou la propriété de Sékou Touré. Il n’a jamais pris un bien d’autrui pour se l’attribuer comme propriété personnelle. En cela, il suscite notre admiration. Si aujourd’hui, Madame Hadja Andrée Touré accepte avec gratitude et remercie qu’on lui restitue un bien qui ne lui appartient pas, elle se déshonore et déshonorerait son époux défunt’’. *

Devant des fidèles chrétiens réunis à la cathédrale Sainte-Marie de Conakry, il a tenu à rassurer que ‘’j’ai beaucoup de respect et de vénération pour Madame Hadja Andrée Touré. Mais les faits historiques ne mentent pas et ne peuvent être manipulés’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info