Ultimate magazine theme for WordPress.

Le film « De prince à esclave » qui retrace la vie du prince Abdourahamane Barry de Timbo, projeté à l’ambassade des Etats-Unis

0

Dans sa bibliothèque Thurgood Marshall, l’ambassade des États-Unis en Guinée a projeté ce vendredi 26 avril 2024, le film « De Prince à Esclave », qui retrace les trois étapes de la vie du prince Abdourahamane Barry, descendant de Almamy Sory Timbo. L’œuvre a été réalisée en six mois grâce à l’intelligence artificielle.

Le Prince Abdourahamane a été capturé et vendu comme esclave. Il passera 40 ans de sa vie aux Etats-Unis dans la ville fluviale du sud de Natchez dans la plantation Foster’s Fields. Il sera affranchi en 1829 et entreprendra un retour à Timbo, en compagnie de sa femme Isabelle. Il meurt quatre mois après son arrivée à Monrovia au Liberia sans fouler le sol de sa terre natale.

La projection de film qui retrace son parcours, a connu la présence des sages de Timbo, d’élèves et étudiants et l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique Troy Fitrell et de son conseiller chargé des affaires culturelles, Alexander Hunt.

Mody Oury Barry, un des sages des Timbo, affirme que ce film n’est pas seulement une histoire. Il s’agit d’un pont qui relie les cultures et renforce les liens entre les États-Unis et la Guinée.

‘’C’est une démarche positive parce qu’elle permet de faire connaître l’histoire du prince de Timbo Abdourahamane Barry.  En connaissant son histoire, on va connaitre l’histoire du Fouta théocratique. C’est un film émotionnel qui retrace en 3 étapes la vie de l’homme. La première étape, c’est sa vie de prince dans la cour royale où il avait droit à tout.  La deuxième étape concerne l’esclavage. On voit qu’il est devenu la propriété d’une personne et c’est une période très lamentable. Dans la troisième étape de sa vie, il est libre, mais cette étape a été trop courte et il n’a pu rejoindre sa famille à Timbo, car il est mort en chemin au Libéria. Donc, c’est un film très émotionnel qui permet de que la vie est un destin. Il ne faut jamais être sûr de demain’’, explique le sage.

Il se réjouit de la réalisation de ce film par les Etats-Unis. ‘’C’est Timbo qui devait faire ce film. Mais aujourd’hui, nous avons le support d’une institution publique des Etats-Unis. Nous sommes rassurés parce que nous voyons qu’un travail qui aurait pu être impossible pour nous, a maintenant une possibilité. Nous avons une assistance parce qu’il y a un travail de recherche pour qu’on puisse finaliser l’histoire d’Abdourahmane et comment est-ce que sa descendance qui se trouve éparpillée dans le monde puisse revenir en Guinée et s’installer à Timbo dans toute la Guinée. Nous avons vu ce que le Sénégal et le Ghana sont en train de faire pour profiter de ce melting-pot esclavage-liberté. La Guinée aussi doit en profiter’’, ajoute-t-il.

Le conseiller des affaires culturelles de l’ambassade des Etats-Unis a évoqué les raisons qui ont poussé son institution à réaliser ce film en faisant notamment recours à l’intelligence artificielle.

‘’Nous avons créé ce film utilisant des outils de l’intelligence artificielle pour relier le passé au présent et pour préserver l’histoire du Prince Abdourahamane. On veut aussi confronter notre histoire partagée avec la Guinée. En le faisant, notre objectif, c’est de préserver cette histoire, mais aussi de façonner un avenir basé sur le respect, la compréhension mutuelle, les droits de l’homme’’, souligne le diplomate américain en poste à Conakry.

Il rassure que les Etats-Unis ‘’veulent surtout éviter que les injustices comme l’esclavagisme se reproduisent. Donc, on est là pour promouvoir cette histoire, soutenir les guinéens comme les sages de Timbo en promouvant cette histoire. Maintenant, notre objectif est de diffuser ce film à travers les réseaux sociaux, les télévisions, les centres américains à travers la Guinée. C’est très intéressant de voir que même les outils de l’intelligence artificielle connaissent cette histoire. Nous avons interagi avec les outils de l’intelligence artificielle pour mieux connaître l’histoire, tout en utilisant aussi des documents qu’on a pour vérifier que l’information qu’on a eue était correcte’’.

Une délégation de sages de Timbo est attendue très prochainement aux Etats-Unis pour y rencontrer les descendants du prince Abdourahamane Barry. ‘’C’est une initiative prise par les sages.  Nous sommes vraiment contents qu’ils aient choisi de retourner aux États-Unis où ils sont déjà allés l’année dernière. Ppendant leur voyage, ils ont retracé les pas du Prince en faisant des rencontres avec les descendants de Abdoul Rahman ainsi que la diaspora guinéenne aux États-Unis, des organisations qui ont aidé à la libération du Prince à l’époque, mais aussi et surtout le gouvernement des autorités locales et nationales à Washington. Ils ont visité Natchez dans l’Etat de Mississippi où le Prince a vécu comme esclave. Ils vont se rendre à Hartford dans le Connecticut et à Washington DC’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info