Ultimate magazine theme for WordPress.

“Le gouvernement d’aujourd’hui fait exactement comme Sékou Touré”, selon Baadiko Bah

0

gouvernement[dropcap]A[/dropcap]llié politique du président Alpha Condé, Mamadou Baadiko Bah n’a pas lésiné les mots pour qualifier la gouvernance du régime en place. Le chef du parti Union des forces démocratiques (UFD) voit vraisemblablement tous les signaux au rouge.

Interrogé par nos confrères de Lynx Fm, ce candidat malheureux à la présidentielle de 2010 a estimé que : “Nous sommes sur la mauvaise pente, nous sommes sur la pente de Haiti, la misère va de mal en pire. Ils étaient même obligés d’importer des policiers de l’ONU pour réguler la circulation  parce que les gens sur place sont incapables de le faire”.

Selon Baadiko Bah, le drame de la Guinée, près de 60 ans après son indépendance, est que “nous sommes là à faire des constats, à tourner en rond. On ne prend aucune décision sérieuse qui est appliquée”.

Et d’ajouter : “Le gouvernement d’aujourd’hui fait exactement comme Sékou Touré. Dès que ses innombrables mouchards venaient lui dire ‘prési, il y a telle chose qui ne va pas’, il sort il fait un grand discours contre les comploteurs, la 5e colonne, les saboteurs. Le lendemain, il se met à pendre des dizaines gens, il met d’autres en prison, il les massacre, mais aujourd’hui rien ne change”.

Une situation similaire aux pratiques du régime d’Alpha Condé, à l’en croire. “Aujourd’hui, le président de la République dit que son gouvernement ne forme que des chômeurs, mais il ne se passe rien. Son ministre de l’Enseignement dit que le système éducatif est malade, mais on ne sait pas ce qui fait qu’il n’arrive pas à démissionner. Quand la ministre de l’Environnement dit qu’on a massacré la foret, ça continue. Tout le long de la route, vous avez des brigades environnementales pour contrôler, mais les bois passent”, commence le président de l’UFD.

Baadiko Bah qui pense que la “situation est dramatique” depuis la réinstallation du président Alpha Condé compare ce dernier à “quelqu’un qui est en face d’un tableau de bord, il a des dizaines de boutons qu’il appuie, mais les boutons sont débranchés”. Comme pour dire que le pensionnaire de Sékhoutouréyah donne des ordres à son administration qui, malheureusement, ne sortent pas de sa porte.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info