Ultimate magazine theme for WordPress.

‘’Le meurtre d’Amadou Oury Diallo ne sera pas sans conséquence’’, avertit l’UFDG

1

[dropcap]L[/dropcap]e meurtre du président de la section Motard de l’UFDG n’est pas isolé. C’est du moins ce que pensent les responsables qui préviennent que l’assassinat d’Amdou Oury Diallo à la Transversale T8 au quartier Cimenterie dans la haute banlieue de Conakry ne sera pas sans conséquence.

Amadou Tidiane Diallo (au centre)
Amadou Tidiane Diallo (au centre)

Dans la nuit de lundi à mardi 16 septembre 2014 dans les environs de 20h, Amadou Oury Diallo a reçu deux balles qui lui ont coûté la vie. L’un des témoins oculaires du meurtre, frère du défunt a livré sa version des faits au siège de l’UFDG. Mody Amadou Tidiane Diallo a indiqué que la victime avait l’habitude de veiller avec  lui devant sa boutique avant de rejoindre son domicile.

Lundi soir, après la prière du crépuscule, alors qu’ils s’apprêtaient à dîner, Amadou Oury Diallo aurait demandé à faire sa prière et de regagner son domicile. ‘’Il est rentré dans la boutique pour faire sa prière. Nous, nous mangions à 3 devant la boutique quand soudain entendu des individus intimider les autres voisins de rentrer dans leurs boutiques. Ils parlaient en français et en soussou. En partant voir ce qui n’allait pas, un individu a braqué son arme sur ma tête’’, relate le frère du défunt.

‘’J’ai entendu l’un des hommes armés compter en indiquant mon grand frère à l’intérieur de la boutique. Aussitôt, il a surgi et bondi sur lui (Amadou Oury). Ils se sont battus. Lorsque l’un des assaillants a  vu que je voulais intervenir, il a braqué davantage son arme sur moi en me sommant de reculer et que si je bougeais, il allait me tirer dessus’’, se souvient Mody Amadou Tidiane Diallo.

Ne maîtrisant pas le leader de la section Motard de l’UFDG, ‘’ils ont tiré deux coups de feu sur lui’’, selon les propos de Mody Amadou Tidiane Diallo. ‘’Mon frère a crié. Il est tombé. Les assaillants sont restés sur place pour s’assurer qu’il ne parlait plus. Pendant ce temps, un second groupe est entré dans la boutique pour faire semblant à un braquage’’, explique-t-il.

Militant de première heure de l’UFDG, Amadou Oury Diallo laisse derrière lui deux femmes et  8 enfants. Boulanger de profession et engagé pour les causes du parti,  il a su mobiliser des jeunes volontaires pour constituer l’équipe des motards. Infatigable, il a organisé cette section sans demander un seul franc à la direction de l’UFDG, selon des responsables du parti.

‘’Humble et digne de confiance, la victime a toujours accompli les activités de l’UFDG sans offenser qui que ce soit’’, témoigne Aliou Bah, député de Ratoma, précisant que ‘’la victime était toujours au service du parti et invitait les siens à la vie sociale et politique. La disparition de cet homme constitue une grande perte pour l’UFDG’’.

Quant à Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, il souhaite qu’une enquête judiciaire efficace soit ouverte et qui doit aboutir à l’identification des coupables et commanditaires. Car, indique-t-il, ‘’les guerres civiles débutent par les assassinats ciblés. Nous avons le devoir de préserver la paix civile dans notre pays. Les conflits on sait comment ils commencent mais jamais comment ils finissent. Il n’est pas question de laisser perpétuer ce type de crime en Guinée sinon nous serons dans un Etat sauvage’’, prévient l’opposant au régime Alpha Condé.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

1 commentaire
  1. kaba kabiné dit

    Que l’âme du l’illustre disparu repose en paix.amen!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info