Ultimate magazine theme for WordPress.

Le ministre Bogola Haba va à la rencontre des fédérations sportives : ‘’Certaines disciplines se sentent reléguées au second plan’’

0

Le ministre de la jeunesse et des sports a rencontré ce mercredi les fédérations sportives nationales au stade de Nongo. A cette occasion, Kéamou Bogola Haba a relevé des difficultés qui minent le fonctionnement normal du sport en Guinée.

‘’Nous avons compris qu’il y a certaines crises au sein de certaines fédérations. Parce que j’ai été reçu par une crise. Donc, nous avons compris que ça fait partie de nos priorités. Aussi, nous avons compris qu’il y a un problème financier par rapport aux subventions des fédérations, l’organisation des compétitions au niveau national, régional et du développement même de nos disciplines au niveau national ainsi que la prise en charge des équipes au niveau des compétitions africaines et internationales où nos talents doivent y être. Nous pensons que ce problème est commun à toutes les fédérations’’, explique le ministre de la jeunesse et de sports.

Également, souligne Bogola Haba, ‘’nous avons compris que certaines disciplines se sentent reléguées au second plan. Elles se considèrent ne pas être écoutées’’. Par conséquent, annonce-t-il, ‘’notre plan, c’est de résoudre les problèmes de façon spécifique. Ça va prendre du temps. Mais notre souhait, c’est de rencontrer individuellement pour qu’ensemble, nous discutions sur comment développer cela’’.

Pour cela, dit-il devant les responsables des fédérations sportives, ‘’la première chose, c’était de montrer notre volonté d’être à vos côtés. Car, nous allons démontrer que le sport est un secteur important’’.

Dans la foulée, le patron du département des sports dit avoir demandé la disponibilité des ‘’programmes sportifs où nous estimons que nous devons être présents pour porter haut les couleurs de notre nation. C’est important parce que nous constatons que nous avons un gros travail à faire. Il s’agit de changer les perceptions que les autorités et l’ensemble des acteurs ont pour le sport qui est certes une activité physique et récréative, mais qui joue un autre rôle. Parce qu’à l’exception du président de la République, c’est pour les athlètes qu’on peut chanter l’hymne national. Ce n’est pas parce qu’ils sont grands, costauds, sportifs. C’est parce que c’est un rôle de souveraineté’’.

Donc, insiste-t-il, ‘’nos athlètes sont nos premiers diplomates de notre nation. Ce qui veut dire que si nous considérons nos athlètes comme des vrais athlètes, ils seront de vrais ambassadeurs de notre pays’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info