Ultimate magazine theme for WordPress.

Le ministre de la santé présente ses excuses au colonel Doumbouya : ‘’Nous avons fait aussi vite que nous avons pu’’

0

Ce mercredi 17 aout, à l’occasion de la cérémonie de réouverture du centre hospitalier universitaire de Donka, le ministre de la santé et de l’hygiène publique a salué le rôle joué par le colonel Mamadi Doumbouya pour la finalisation des travaux de rénovation et d’extension de cet hôpital, qui selon lui, étaient à l’arrêt depuis 2019.

‘’A l’avènement du 5 septembre, ce projet était à l’arrêt depuis 2019. Il a fallu la détermination du chef de l’Etat, son courage, son empathie pour la santé pour que ce projet sorte de sa léthargie. Grâce à votre courage et les ressources que vous avez dégagées, nous avons réussi à redémarrer ce projet’’, se réjouit le ministre de la santé et de l’hygiène publique.

Selon Mamadou Pèthé Diallo, des ordres ont été donnés à son département par le colonel Doumbouya pour achever les travaux dans un délai de 6 mois. Mais, dit-il, ‘’nous en avons pris 8 mois. Nous nous en excusons, mais nous avons fait aussi vite que nous avons pu. Et aujourd’hui, c’est un privilège pour moi de venir devant vous pour vous rendre compte de la mission que vous nous avez confiée. La mission a été accomplie’’.

Aux guinéens, il indique que ‘’cet hôpital est notre bien commun, c’est un patrimoine pour tous les guinéens. Il n’appartient à personne en particulier. Il appartient à tous les guinéens. Ce qui est disponible ici, c’est pour vous, pour moi, pour le jeune qui fait le taxi-moto et la femme qui vend le poisson. Et nous devons venir ici pour bénéficier de soins à des prix raisonnables et surtout trouver des professionnels de santé qui nous traitent avec respect et dignité, qui ne vont pas nous tirer dans un coin pour nous demander de l’argent. On va payer, mais on paye le juste prix pour le service qu’on va recevoir’’.

Sélectionné pour vous :  Conakry paralysée par des manifestations

Parlant des innovations, le patron du département de la santé souligne que ‘’quand vous venez, on va prendre vos paramètres et imprimer une carte numérique que vous pouvez garder à vie. Cette carte, c’est votre porte d’entrée dans cet hôpital. Avec cette carte, partout où vous vous présenterez, si on la scanne, on saura qui vous êtes, ce que le médecin a dit et où vous devez aller pour vous soigner’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info