Ultimate magazine theme for WordPress.

Le ministre de la sécurité accuse l’UFDG de préparer un coup d’Etat

0

Après la publication de l’article intitulé ‘’ Un coup d’Etat est imminent à Conakry, selon la CIA et la DSGE’’ dans les colonnes de l’hebdomadaire satirique français, le Canard enchainé, relatif à la préparation d’un coup d’Etat à Conakry ; les autorités en charge de la sécurité sont sortis de leur silence pour confirmer cette information.

C’est dans l’optique que le ministre de la sécurité et de la Protection civile, Madifing Diané  entouré de ses collaborateurs a animé une conférence de presse à Coléah. Cette rencontre avec les hommes de médias a pour d’éclairer la lanterne sur l’information sur la préparation d’un coup d’Etat dans le pays.

La richesse de la Guinée est un piège pour le peuple de Guinée, selon le ministre de la sécurité, affirmant que nous ne  sommes plus dans la jungle où règne la loi du plus fort.

Nous avons des informations depuis des mois par rapport à un coup d’état en préparation dans notre pays, révèle Madifing Diané.  Avant de pointer un doigt accusateur sur le parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG). ‘’Je peux vous dire aujourd’hui que l’Alliance UFDG a  des ailes qui se sont installées en son sein et qu’il y a des personnes membres de cette alliance qui sont à l’extérieur qui tirent les ficelles pour la réalisation de ce coup d’état’’.

Aux yeux de Madifing Diané, la Guinée est en danger. Selon lui, ceux qui tirent les ficelles sont à l’extérieur. Et de prévenir: ‘’Nous ne serons jamais une force de répression. C’est par les  moyens légaux que nous allons réagir.’’

Sur la question des récentes violences pré-électorales à Conakry, le ministre de sécurité a indiqué aux hommes de médias que les auteurs de ces troubles ont été identifiés et mis aux arrêts, sans pourtant préciser le nombre d’arrestations.

De son côté, le Directeur Général de la police, Mohamed Garé a déclaré en substance que la police ne peut pas faire un bilan exhaustif des violences.  Provisoirement, le patron de la police nationale énumère deux concessions brûlées,  la mort d’un gendarme, des blessés dans les rangs de la police.

Comme à l’accoutumée, le ministre de la sécurité a balayé du revers de la main les informations faisant état  de complicité de certains gendarmes et policiers qui seraient en connivence avec certains loubards pour saccager les biens des populations dans la haute banlieue de Conakry.  Selon lui, ces ‘’allégations’’ ne sont autres que des  mensonges avant  d’insister, estimant que les forces de l’ordre sont dans le respect de la dignité et n’ont jamais n’ont été complice des loubards.

Parmi les mesures prises par la direction générale de la police, Mohamed Garé, conclut que des unités d’intervention avec les brigades anti-criminalité pour rétablir l’ordre dans la cité.

Boubacar Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info