Ultimate magazine theme for WordPress.

Le paradis, c’est moi, l’enfer, c’est les autres !

1

Dans le CNT actuel, il y en a de ces conseillers qui font preuve de courage et responsabilité aux yeux d’une certaine opinion publique. En tout cas, c’est ce qui transparait de leur attitude. Parmi ces conseillers, on peut citer Me Mohamed Traoré, Asmaou Barry, Mohamed Lamine Diallo alias « Mamadou Thug », Dr Jean Paul Kotembedouno ou encore Ahmed Tidiane Sylla.

Ces derniers, dans une relative audace, se font régulièrement remarquer par leurs prises de position présumées courageuses à dénoncer certaines dérives de la transition. Nous les avons suivis sur la fermeture des médias, la restriction illégale de l’internet, entre autres.

Cependant, si leur attitude est à saluer sur certains sujets de préoccupation nationale, leur silence assourdissant sur d’autres demeure sujet à débat. Notamment et principalement la rectification institutionnelle dont la mission est dévolue à l’institution dont ils relèvent. Comment peut-on comprendre ce retard sciemment entretenu dans la mise à disposition de la nouvelle constitution au-delà du délai prévu ?

Nous admettons tous, une constitution censée nous ressembler et rassembler, rédigée en catimini est porteuse des germes de sa propre contestation et de son rejet. Or, sur cette question, aucun de ces conseillers dont nous saluons le semblant de courage sur certains sujets, n’ont pipé le moindre mot. C’est tout naturellement comme la question relative à la durée de la transition et au glissement de l’agenda de celle-ci.

Chers conseillers, si vous êtes honnêtement résolus à être du côté du peuple et de la vérité historique, vous devriez renoncer d’abord à vos intérêts. Surpassez-vous et dénoncez les tares de votre propre institution et balayez devant votre propre porte. En tout cas, la prétention à la défense du peuple, au regard de la tournure que la trajectoire de la transition est en train de prendre, est incompatible avec le fait pour vous de vous accommoder des avantages que procurent vos fonctions. Cette équation est quasi-impossible à l’ère du CNRD. Car, on ne crache pas dans le plat que l’on mange ?

Alors, pour être en harmonie avec votre conscience, nous vous exhortons à avoir un courage entier et authentique. Autrement, votre démarche sera assimilée à de la ruse, afin de gagner un capital sympathie auprès de l’opinion parfois naïve. Pour ainsi continuer à sauver votre fauteuil de conseiller aussi longtemps que durera la transition.

Pour l’heure, tenez bien chers honorables, vous êtes tous comptables du bilan de cette transition. Malheureusement, c’est le comportement peu honorable de beaucoup de nos élites ou entités de ce pays.

La nature de l’homme étant ce qu’elle est, ainsi va la vie sous nos tropiques. Pour citer Sartes, “l’enfer c’est les autres”. Nous ne pouvons y échapper, car l’homme, a toujours été un éternel hypocrite.

Ibrahima Diallo

1 commentaire
  1. Mamady Kouyaté dit

    Bonjour cher M. Diallo. Je suis Mamady Kouyaté, fonctionnaire international des Nations Unies en retraite anticipée, successivement des départements des opérations de maintien de la paix (en anglais DPKO-Department of Peace Keeping Operations) et des affaires politiques (en anglais DPA-Department of Political Affairs) plus précisément. J’ai vraiment aimé votre article. Je voudrais, en effet, échanger avec vous aussi régulièrement que possible et sans aucune connotation de politique politicienne, autour de certaines problématiques que notre transition actuelle soulève. À la lumière de ma très modeste mais longue et enrichissante expérience en matière de stabilisation des pays en conflits ou fraichement sortis de conflits par le renforcemennt des capacités des nouvelles autorités élues ou/et nommées, nous pourrions faire connaissance, analyser ensemble et discuter tout ce que ce pays -notre trésor commun- a connu, traversé ou pas, comme « setbacks and/or steps behind, you name it », depuis l’indépendance illusoire de 1958 à nos jours. Je souhaite que cette interaction vous intéresse.

    Bravo et ***** pour votre article!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info