Ultimate magazine theme for WordPress.

Le raz-le-bol des habitants de Conakry face à la crise des loyers

2

e0ca4852-19ac-4db3-a069-7f77e36d9ed7_cx0_cy19_cw0_w987_r1_s_r1[dropcap]E[/dropcap]n Guinée, les loyers ne sont pas réglementés. Un groupe de députés a entamé une procédure à fin de faire voter une loi qui organise le secteur. Mais, en attendant, une pétition est en cours à Conakry pour dénoncer le montant des loyers.

Les rues de la capitale, c’est l’endroit choisi par un groupe de jeunes pour obtenir plus de signatures contre les loyers chers de Conakry.

Opération réussie pour les organisateurs qui obtiennent une signature de plus tous les jours.

C’est une voiture qui est utilisée comme support pour les signatures. Plus de 2.000 Guinéens ont utilisé le marqueur sur l’engin roulant. Dans la capitale, on ne se fait pas prier.

L’initiateur, Amadou Tidiane Diallo, un jeune communicant, veut mettre fin à une situation qui a créé un sentiment de déception dans la capitale.

Il faut attendre plusieurs mois ou plusieurs années pour trouver un appartement à Conakry

Face à la crise, trois députés ont introduit une proposition de loi à l’Assemblée nationale. Ils souhaitent réglementer le secteur.

Le gouvernement guinéen a promis la construction des logements sociaux mais cela pourrait prendre plusieurs mois, voire plusieurs années. En attendant les Guinéens comptent sur l’assemblée nationale et espèrent obtenir une loi qui réglementerait les logements en République de Guinée.

Par VOA

2 commentaires
  1. Abdoul Karim dit

    Une belle initiative a encourager.

  2. T.S.MARA dit

    C’est absolument impardonnable dans la gestion de la chose publique en Guinée
    Il faut oui saluer l’initiative jeune d’avoir agis ainsi

    Mais le Gouvernement propose quoi en face ?
    comment on peut répondre à un véritable problème de société par de promesses farfelues
    que l’on balance dans le temps ? maisons sociales j’en passe…

    Le Gouvernement est dans l’incapacité de prendre des décisions pour réguler le secteur et des définir les prix par zone et par secteur d’habitation. Cela devrait être depuis les années comme dans les pays voisins.

    Mais au lieu de cela, et dans tout cela que fait le MINISTRE, il serait tant alors d’alors faire une marche devant son département puis à la Présidence,a aussi simple que cela.

    Mais, personne ne veut se battre pour résoudre cela, car, cela eux les dignitaires qui détiennent les 60% du parc immobilier privé en Guinée, et la hausse des prix est plutôt arrangeant. Des lors personne ne veut s’impliquer dans ce dossier.

    On préfère piller le pays construire des immeubles sans aucunes normes et faire louer en devises simplement. Le peuple peut mourir de misère.

    Il serait tant de tirer les leçons et d’obliger le gouvernement à travailler ou à démissionner ….
    C’est tristement pathétique, UN PAYS COMME MAUDIT PAR DIEU A TRAVERS SES HOMMES

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info