Ultimate magazine theme for WordPress.

Les enfants enlevés à Tombolia sous menaces après leur retour à Conakry ? ‘’On craint pour leur sécurité’’, s’inquiètent les parents

0

Disparus le 23 juin, les 10 enfants de Tombolia ont été retrouvés le 26 juin à Kourémalé, la frontière entre la Guinée et le Mali. Ils ont regagné Conakry et ont été présentés en début de semaine par l’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM).

Ces enfants ont été enlevés par un individu qui a promis de leur trouver un club de football en Occident. ‘’Le 23 juin, nous avons tous constaté sur les réseaux sociaux la publication d’images de 10 enfants qui ont été victimes d’enlèvement. La police nationale et la protection civile ont pris le dossier à bras-le-corps afin que les auteurs et les co-auteurs soient immédiatement interpellés’’, indique la directrice générale de l’OPROGEM.

Et la commissaire Marie Gomez de poursuivre : ‘’C’est pendant l’audience des parents que nous avons pu avoir un numéro. Et à travers la géolocalisation, nous nous sommes rendus compte que les enfants se trouvaient à Kouremalé à la frontière entre la Guinée et le Mali. Immédiatement, le directeur général de la police nationale a donné des instructions fermes au niveau de tous les postes frontaliers afin que les enfants soient récupérés dans les minutes qui suivent. C’est ainsi qu’ils ont été interceptés le 26 juin à Kouremalé’’.

A leur arrivée, souligne-t-elle, ‘’nous les avons écoutés.  Il se trouve que les enfants forment un club  de football dans leur quartier. Les nommés Sekouba et Alseny Sylla se sont connus en Tunisie. Et à leur arrivée à Conakry, ils avaient un objectif de recruter des enfants et les envoyer en Tunisie pour former une équipe de football, selon leur déclaration. C’est ainsi que les enfants ont été amadoués pour aller jusqu’à Kourémalé’’.

Satisfaits mais inquiets, les parents demandent la protection de leurs enfants. ‘’C’est un ouf de soulagement, mais on craint pour la sécurité de nos enfants. Car le monsieur qui les a enlevés, les a menacés. Il a dit quiconque le dénoncera sera tué. Cela nous inquiète. Nous demandons aux autorités de nous aider’’, alerte Mamata Keita.

Alseny Sylla qui a reçu les enfants à Kindia a été mis aux arrêts. ‘’Effectivement, quand les enfants sont venus chez moi avec leur grand, on a revendu leurs téléphones. Et le lendemain, je les ai accompagnés jusqu’à la gare routière’’, reconnait-il.

Quant à Sékouba alias Fé Nènè, qui est suspecté d’avoir enlevé les enfants, il a disparu dans la nature.

Abdoulaye Bella Diallo, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbella224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info