Ultimate magazine theme for WordPress.

L’ex-Premier ministre Kabinet Komara alerte : ‘’le vivre-ensemble est menacé en Guinée”

0

Au cours d’une récente rencontre à Conakry, l’ancien Premier ministre a tiré la sonnette d’alarme sur les impacts du changement climatique en Guinée et le manque du vivre-ensemble. Pour Kabinet Komara, les jeunes guinéens doivent s’impliquer davantage pour changer la donne.

‘’Nous sommes en train de construire beaucoup de barrages sur le fleuve Konkouré dont le plus grand est le barrage de Souapiti. Si vous prenez le barrage de Souapiti, rien que cette année, on ne peut pas produire plus de 2/3 de sa capacité à cause du manque d’eau. Si ça continue ainsi, ça veut dire que tous les barrages que nous avons faits, ne nous serviront à rien parce qu’il n’y a pas d’eau. Vous voyez la gravité ? Pourquoi, il y a manque d’eau ?”, s’interroge-t-il. 

Avant de répondre : C’est parce que nous déboisons. Ça veut dire que dans quelques années, tous les cours d’eau sur lesquels nous pensons baser notre développement ne serviront à rien”

L’ancien Premier ministre de Dadis Camara assure que ‘’nous aurons détruit notre environnement. Et nous n’allons pas faire face au développement durable. Il faut que les jeunes comprennent le danger qui les menacent. Et nous, les adultes, nous devons absolument tout faire pour les sensibiliser. Le numérique est un moyen important pour les sensibiliser. Quand vous faites survoler par des drones une zone qui est en train de s’assécher et que vous passez l’information à l’ensemble de la Guinée, en quelques minutes, vous pourrez sensibiliser les uns et les autres sur les menaces’’. 

Pour Kabinet Komara, ‘’c’est un combat urgent, nécessaire surtout pour la nouvelle génération. On ne va rien vous laisser si l’environnement est détruit. Il faut que les jeunes s’intéressent à ce danger imminent qui n’est plus un danger d’hier mais un danger d’aujourd’hui et qui va s’aggraver demain’’.

Avec insistance, il fait remarquer que si rien n’est fait pour changer la donne, ‘’les barrages hydroélectriques que nous construisons ne vont servir à rien’’ si les cours d’eau continuer de tarir. 

L’ex-chef du gouvernement de transition a mis l’occasion à profit pour indiquer que ‘’le vivre-ensemble est menacé chez nous. A cause du fait qu’il n’y a plus beaucoup de verdures de pâturage au Fouta, les gens déménagent vers la Forêt et ça crée des conflits entre les paysans de la Forêt et les éleveurs du Fouta. Pourquoi ? Parce qu’eux ils ne peuvent pas vivre avec leurs bétails dans des endroits où il n’y a pas de pâturages. Les autres aussi ne veulent pas laisser leurs plantations détruites par ces nouveaux venus’’ 

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info 

00224 622 98 97 11/ boussouriou.bah@visionguinee.info 

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info