Ultimate magazine theme for WordPress.

L’UFR au Premier ministre Mohamed Béavogui : ‘’On ne va pas déposer de mémos’’

0

A l’issue de la session inaugurale du cadre de dialogue inclusif initié par le Premier ministre, Mohamed Beavogui avait demandé aux acteurs politiques de lui transmettre des memos. Un exercice auquel n’entend pas se prêter l’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré.

Le secrétaire exécutif de l’union des forces républicaines (UFR), Saikou Yaya Barry, donne les raisons de cette décision.

‘’Aujourd’hui, nous devons nous retrouver rapidement et faire un document à l’endroit des autorités. Soit un communiqué, soit un autre document pour donner la méthode par laquelle nous estimons que la transition doit se conduire. On ne va pas déposer de mémos pour la simple et bonne raison que nous avions déjà déposé des mémos’’, justifie-t-il dans Mirador.

‘’Dans ces memos, nous avons défini la manière dont une transition doit se tenir. Nous avons eu des rencontres avec le ministre de l’Administration du territoire qui normalement est en dessous du Premier ministre, qui nous a demandé quel dialogue nous voulons. Nous nous sommes prêtés à ce jeu’’, rappelle M. Barry.

Pour un dialogue inclusif, franc et sincère, l’ancien député souhaite l’arrivée d’un médiateur pour superviser ce cadre.

‘’Aujourd’hui, ce que nous pensons, il faut l’arrivée d’un médiateur, des gens qui ont une spécialité, qui savent comment conduire un dialogue, qui vont aider le gouvernement qui apparemment n’a pas d’expérience. Ne sait pas quoi faire pour conduire une transition, qui va aider cette transition à se reconstituer, à faire en sorte qu’il y ait un cadre de dialogue qui permettrait de sortir de cette crise-là’’, indique Saikou Yaya Barry.

Sélectionné pour vous :  Cellou Dalein Diallo : ‘’Pourquoi Alpha Condé est illégitime’’

A la question de savoir si le FNDC, G58 et RPG Arc-en-ciel envisagent un retour aux manifestations de rue, ce proche de Sidya Touré assure que rien n’est exclu.

‘’Si rien ne bouge on est obligé de faire cet exercice, mais ce n’est pas de notre souhait. Pendant 10 mois, nous sommes en train de crier, il faut qu’on regarde la transition. Aujourd’hui, en toute réalité, qu’est-ce que nous sommes en train de faire pour sortir de cette transition ? Ceux qui ont pris le pouvoir sont-ils en train de faire quelque chose pour faire avancer la transition ?’’, s’interroge-t-il.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 81 50/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info