Ultimate magazine theme for WordPress.

Massacre du 28 septembre : un garde du corps de Dalein raconte comment il a échappé à la mort au stade

0

Suite du procès du 28 septembre ce jeudi 10 octobre 2023 avec la déposition d‘un autre membre de la grade rapprochée de Cellou Dalein Diallo. A la barre, Mamadou Djouma Diallo a expliqué comment il est parvenu à ressortir du stade de Conakry où il dit avoir été témoin de plusieurs exactions. 

Né en 1978, ce membre de la garde rapprochée du leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), déclaré qu’il était à l’intérieur du stade du 28 septembre.

Mamadou Djouma Diallo affirme qu’il a été témoin de l’arrivée à la tribune du stade du 28 septembre de policiers et militaires en compagnie de Toumba Diakité demandant aux leaders de les suivre. ‘’Je n’ai pas vu Toumba avec une arme. Je l’ai vu avec un talkie-walkie. Les leaders sont descendus avec lui de la tribune vers la pelouse’’, explique-t-il.

‘’J’ai vu deux militaires en face de moi. L’un m’a dit de passer. Il avait un fusil avec une baïonnette. J’avais les mains en l’air. Il a voulu me poignarder, mais je me suis défendu en le repoussant. Il est tombé avec son fusil. Son ami béret rouge qui tirait en l’air était arrêté au niveau des escaliers. Ce dernier m’a dit de passer sous ses pieds. J’ai fait cela. Au moment où j’arrivais sur la pelouse, celui que j’avais poussé m’a aperçu et a dit : ‘Arrêtez-le. C’est un sportif’. Certains étaient alignés devant moi, fusils en main. Il est venu me cogner par derrière et je suis tombé’’, relate Mamadou Djouma Diallo.

Avant d’ajouter que ‘’quand je suis tombé, ils ont pris mes chaussures Timberland neuves, mon pantalon et une somme de 150 mille GNF que j’avais. Peu de temps après, j’ai repris connaissance, j’étais entre deux corps. Le béret rouge qui m’avait de passer sous ses pieds est encore arrivé. Il m’a dit : ‘Mon ami, couche toi ici. Sinon, tu vas te faire tuer’. Je lui ai demandé de m’aider à sortir. Il a répondu qu’il ne peut pas. Il m’a dit : ‘Débrouille-toi. Là où tu es couché est mieux pour toi que si tu sors dehors’’’.

‘’Je suis resté couché sur place pendant un bon moment avant de me relever pour me diriger vers le portail. J’y ai trouvé beaucoup de personnes, des gens qui portaient des maillots de Chelsea. Ils étaient arrêtés et il y avait une grande bousculade. J’étais en compagnie d’une femme de teint clair, bien batie. Quand on est arrivés sur les lieux, quelqu’un a sorti son couteau pour la poignarder à l’arrière de sa cuisse. Un autre l’a poignardé au cou. Le sang s’est répandu partout. Je ne sais plus comment j’ai dépassé cette étape. J’ai croisé après un de mes chefs qui était couché à même sol. Nous nous sommes dirigés ensemble vers la commune’’, a conclu M. Diallo.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info