Ultimate magazine theme for WordPress.

Mouvance et opposition trouvent un nouveau terrain d’entente

2

opposition[dropcap]C[/dropcap]e 4ème jour du cadre du dialogue a enregistré un point important qui est la question du fichier électoral. Après de très longues discussions, un constat a été établi de façon consensuelle sur le fichier électoral. Tel qu’il est établi aujourd’hui, il renferme énormément d’anomalies et d’insuffisances’’, a déclaré à la presse le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla.

A l’état actuel, selon l’ancien ministre de la communication, ce fichier ne peut pas servir de base à une ‘’élection nationale notamment les législatives et la présidentielle à venir’’.

Lors des discussions, indique-t-il, ‘’nous avons relevé des insuffisances qui sont la persévérance des doublons, des mineurs qui sont enrôlés indument au niveau de ce fichier électoral. Nous avons aussi révélé certains ratios qui sont anormaux’’.

En se basant sur les données du fichier électoral, explique M. Sylla, ‘’nous avons fait le constat que le rapport entre la population électorale et celle guinéenne est élevé de 55%. Autrement dit, d’après ce fichier, 55% des guinéens ont atteint l’âge de voter ou sont âgés d’au moins 18 ans’’.

‘’Cela veut dire donc qu’il y a un surenroulement au niveau de ce fichier électoral au niveau de ce fichier électoral. Ce qui a amené un gonflement électoral dans certains fiefs que nous avons déjà dénoncé dans le fichier’’, martèle le porte-parole de l’opposition.

A l’issue des discussions, rapporte-t-il, ‘’nous nous sommes mis d’accord sur  le principe que ce fichier doit être revu fondamentalement. Nous avons décidé de mettre en place un autre comité technique qui va être chargé de proposer un cahier de charges qui va permettre à une autre entité de pouvoir analyser en profondeur les insuffisances du fichier et proposer des mesures de correction’’.

Les participants au dialogue s’accordent à aller aux élections communales sur la base du fichier électoral décrié. ‘’Nous avons retenu d’aller aux élections locales avec ce fichier sans apporter des corrections indicatives. Parce que tout simplement lorsqu’il s’agit d’élections locales’’, souligne Aboubacar Sylla.

Le porte-parole de l’opposition estime que ‘’les insuffisances du fichier sont moins importantes parce qu’il n’y a pas d’intégration de résultats des suffrages exprimés sur l’intégralité du territoire national. Chaque élection locale est autonome en elle-même. Les insuffisances du fichier ne pèsent pas fondamentalement sur la qualité du fichier sur leur transparence et leur crédibilité’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

2 commentaires
  1. Alpha dit

    A mon avis, l’UFDG devrait revoir la composition de ses negociateurs. Aboubacar Sylla et Aliou Condé ont montré leur limite. Y A t-IL PAS D’AUTRES ?
    L’UFDG se prepare á aller á des élection avec le fichier de « UN COUP KO » voilá qui est bien negocié…
    Ils seront les premiers á crier á la fraude alors qu’ils ont tout laisser filer en amont.

  2. Moutassim dit

    Je ne suis pas d’accord avec cette analyse de nos politiciens que le fichier dans son état n’affecte pas les résultats des élections municipales. Il faut ramener la proportionnelle aux législatives de la nation à la commune. Les doublons et les mineurs enrôlés vont peser sur les résultats de la commune comme ils pèsent sur les résultats de la proportionnelle aux législatives. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info