Ultimate magazine theme for WordPress.

Ousmane Kaba en colère contre le pouvoir d’Alpha Condé : ‘’on est en train de sacrifier toute une génération’’

0

[dropcap]L'[/dropcap]arrêt de l’orientation de bacheliers dans les universités privées irrite l’ancien conseiller du président de la République chargé des questions stratégiques. Dr. Ousmane Kaba dénonce l’incapacité des autorités en place à doter la Guinée d’institutions d’enseignement supérieur dignes de noms.

Pour l’universitaire, l’annonce du pouvoir en place de construire de nouvelles universités n’est qu’une simple promesse. ‘’Le ministre de l’Enseignement supérieur a dit que le gouvernement va construire 4 universités dans les 4 régions naturelles. Où sont-elles aujourd’hui ?’’, se demande le président du PADES.

Dans Œil de Lynx, Ousmane Kaba rappelle que ‘’l’université Gamal Abdel Nasser a été construite au temps du président Ahmed Sékou Touré. Il faut donc arrêter de se vanter de ce que les autres présidents ont fait. Parmi les 4 universités annoncées, aucune n’a encore commencé’’.

D’ailleurs, estime l’opposant, ‘’les universités publiques qui existent, quelle que soit la bonne volonté du gouvernement, il n’y a pas de places. Aujourd’hui, les enfants sont en train de souffrir. On est en train de sacrifier toute une génération’’.

‘’On dit qu’on va être comme la Côte d’Ivoire, mais pourquoi on ne veut pas regarder ce que les autres pays font ?’’, demande-t-il aux autorités guinéennes, avant de poursuivre : ‘’la Côte d’ivoire, malgré les progrès que ce pays a enregistrés, plus de la moitié des bacheliers vont les universités privées. L’Etat envoie plus d’étudiants dans les universités privées que publiques’’.

‘’Si la Côte d’Ivoire le fait, c’est un pays comme la Guinée qui n’a pas même d’universités publiques  dignes de nom qui ne peut pas le faire ? Pourquoi ne pas encourager les universités privées ?’’, s’interroge-t-il, répondant au passage que ‘’c’est tout simplement par méchanceté. Il faut arrêter d’inventer le monde’’.

Il assure que les membres du gouvernement, eux, ont leurs enfants dans des universités privées à l’étranger. ‘’Demandez même au ministre de l’Enseignement supérieur, où se trouvent ses enfants. Ils sont tous soit au Maroc, au Canada ou dans d’autres pays dans des universités privées’’, s’indigne le fondateur de l’université Kofi Annan de Guinée.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info