Ultimate magazine theme for WordPress.

Ouverture des états généraux des impôts à Fria

0
Aboubacar Makhissa Camara, directeur national des impôts
          Aboubacar Makhissa Camara,            irecteur national des impôts

[dropcap]N[/dropcap]ommé au début de l’année à la tête de la direction nationale des impôts, Aboubacar Makissa Camara continue de mener des réformes au sein de cette régie financière. Le jeudi 18 août à Fria ont été lancés les travaux sur les états généraux des impôts en Guinée regroupant plus de 200 participants durant 3 jours.

‘’Les états généraux des impôts viennent après un constat qui porte sur des insuffisances, des dysfonctionnements, mais aussi une nécessité de qualifier l’administration fiscale dans la perspective de la transition fiscale. Cette dernière consiste à faire de l’administration fiscale de notre pays la première et la principale recette de l’Etat’’, a indiqué Sidy Mouctar Dicko, secrétaire général du ministère de finances à l’ouverture des travaux.

Sidy Mouctar Dicko
                        Sidy Mouctar Dicko

Les principaux axes qui seront abordés au cours des travaux devront permettre aux participants de procéder à une série de réflexions sur un certain nombre de points notamment sur l’état de la législation fiscale en Guinée et identifier des mesures appropriées pour l’amélioration de l’administration fiscale.

Et Aboubacar Makhissa Camara, directeur national des impôts de préciser : ‘’Nous allons étudier, analyser toutes les pistes de réflexion, faire des recommandations, des résolutions pouvant nous permettre de façon pragmatique, opérationnelle et de manière utile de poser de reformes conséquentes concourant à l’amélioration de recette et de manière sécurisée’’.

Désormais, promet-il, ‘’nous allons vers nos partenaires, tisser des liens, des réflexions pour avoir des valeurs ajoutées de leur part afin de nous permettre d’orienter efficacement les reformes. Parce qu’avant tout, ce sont eux les colonnes vertébrales  de la mise en œuvre de toute reforme’’.

‘’Toutes les questions vont être posées et débattues ici, vont passer par des inspecteurs, des moniteurs, des modérateurs pour que nous puissions savoir ensemble comment il faut adapter les questions à nos réalités pour pouvoir mobiliser efficacement nos recettes et de répondre aux impératifs du développement économique de notre pays’’, ajoute M. Camara.

Un nouveau défi s’impose à l’administration fiscale, indique pour sa part Mohamed Doumbouya, ministre du Budget.  Il s’agit dorénavant d’aller vers une programmation préalable du cadre budgétaire à moyen terme et du cadre de dépenses à moyen terme. ‘’Lorsqu’on se projette dans une programmation, il faut trouver des ressources’’, souligne-t-il, ajoutant que ‘’c’est là que nous autres acteurs de services fiscaux devrons intervenir pour mobiliser, sécuriser et mettre à la disposition de nos autorités les ressources nécessaires pour financer notre développement’’.

Durant trois jours, renseigne le ministre du Budget, ‘’nous aurons à faire une autopsie des impôts à l’échelle nationale, à identifier les différents risques et les moyens de les anticiper, identifier les défis et les contraintes que nous faisons en face et enfin dégager les orientations en terme d’action et de reforme’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info