Ultimate magazine theme for WordPress.

Plus de 6 milliards GNF pour rénover la résidence du PM : ‘’les gens parlent d’un sujet qu’ils ne connaissent pas’’, selon Ousmane Gaoual

0

Le Premier ministre a sollicité une dérogation pour passer un marché de gré à gré dans le cadre de l’exécution du marché relatif aux travaux de rénovation, d’aménagement et d’équipements de sa résidence.

Dans un courrier adressé au ministre des finances, Bernard Gomou indique à Moussa Cissé que ‘’le recours à cette dérogation se justifie par l’urgence liée à l’obtention d’un logement moderne adapté au rang d’un Premier Mmnistre, chef du gouvernement et conformément aux normes sécuritaires. Le montant estimé de la dépense est de 6 107 964 192 GNF avec une durée d’exécution des travaux de trois (3) mois’’.

La fuite des échanges sur les réseaux sociaux entre le chef du gouvernement et l’argentier de l’Etat fait du bruit dans cité. Pour mettre fin à la polémique, Ousmane Gaoual Diallo est sorti de son silence pour justifier l’attribuer de ce marché de gré à gré.

Le ministre des télécoms estime que ‘’des propagandistes des réseaux sociaux avaient un weekend long parce qu’ils n’avaient rien à faire. Ils s’emparent d’un sujet qui ne vaut pas la peine pour essayer de ternir l’image du gouvernement et du Premier ministre. Ça n’a aucun sens. Ce qui est choquant dedans quand on lit les différents commentaires, c’est le fait qu’ils mettent en avant que c’est du gré à gré et que le coût semble d’être exorbitant’’.

‘’D’abord, le gré à gré est une procédure légale. Il faut arrêter de présenter ça comme si quand on fait du gré à gré, on serait en opposition aux principes de la loi d’attribution des marchés publics. Le gré à gré est un principe normal d’attribution du marché public. Il y a des dispositions qui l’encadrent. Il y a des seuils qu’on ne peut pas dépasser. Donc il faut arrêter de présenter le gré à gré comme une violation de la loi’’, martèle Ousmane Gaoual Diallo dans Mirador.

‘’La deuxième chose, le prix de rénovation, ce n’est pas le Premier ministre qui le fixe. Il y a des études qui sont faites par des structures qui sont chargées de faire ça afin d’évaluer le coût des travaux et qui le proposent à l’État. Le Premier ministre est là en tant que responsable de cet édifice-là, de signer des contrats. Il faut donc être objectif. On dit que le cout est exorbitant, mais il faut savoir ce qu’il y avait à faire. Est-ce que c’est une simple couche de peinture ? Si c’est une couche de peinture, la rénovation coûte cher. Il faut bien savoir ce que ça englobe dans les détails quand on parle de rénovation. C’est pour cela que je dis que tous ces propagandistes ont eu un weekend ennuyant et sont tombés sur ça pour passer du temps’’, ajoute le porte-parole du gouvernement.

Il dit à qui veut l’entendre que ‘’cette propagande sur le Premier ministre ne repose sur rien du tout. Il faut prendre le contrat dans son entièreté pour comprendre. Moi je n’ai pas le contrat dans ma tête. Mais les contrats sont publics. Ceux qui disent que c’est exorbitant doivent avoir au moins le détail de ce que le projet englobe. On peut rénover des maisons à 10 millions de dollars. Quelle est la surface de cette résidence ? Il ne faut pas parler de sujets que vous ne savez pas’’.

‘’Il faut parler de ce que vous savez. Si vous n’avez jamais vu le contrat, sur quelle base vous appuyez-vous pour dire que le cout est exorbitant ? Les gens parlent d’un sujet qu’ils ne connaissent pas. Il faut prendre le temps pour connaitre les détails du contrat. La procédure d’attribution d’un marché de gré à gré est légale. Les gens parlent sur la base de spéculations’’, lâche-t-il.

Il assure que ‘’l’illégalité n’est pas avérée, parce que tout simplement, c’est un contrat de gré à gré (…). Il faut voir le seuil. On peut attribuer des contrats de gré à gré jusqu’à un certain seuil. La loi nous l’autorise’’.

Il finit par admettre la résidence qu’il occupe a été rénovée suite à un marché de gré à gré. ‘’C’est dans le cadre d’un contrat de gré à gré. Il n’y a pas de gouvernement complet. Et alors ? ça a couté autour de 900 millions et 1 milliard GNF. Quand je suis arrivé dans la résidence, tout était à refaire. C’est quasiment une reconstruction, plus les équipements. Le cout dépend de ce qu’il y a à faire dans la maison. Ce n’est pas au ministre d’évaluer cela. Il y a des structures de l’Etat qui sont spécialisées pour évaluer le cout des ouvrages’’, conclut Ousmane Gaoual Diallo.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info