Ultimate magazine theme for WordPress.

Présentation de la loi des finances rectificatives au CNT

0

Lors d’une plénière mercredi au Conseil national de la transition (CNT), le gouvernement guinéen, à travers les acteurs du pool économique, a présenté la loi des finances rectificative (LFR) exercice 2022.

La LFR 2022 se présente en termes de recettes à 26 192,46 milliards GNF, en dépenses à 30 566,41 milliards GNF avec un taux d’inflation de 10,2% et taux croissance 5,1%. Le taux d’investissement revu à 11 233,12 milliards GNF soit 36,75% du budget national de développement.

Alors que l’économie mondiale se préparait à sortir de la pandémie de la Covid-19, cette nouvelle orientation de la politique économique et budgétaire du gouvernement pour l’année en cours intervient à cause du conflit russo-ukrainien qui a affecté à nouveau le marché mondial.

L’évolution des fondamentaux économiques qui ont servi de base à l’élaboration de la Loi des finances initiale (LFI) 2022, a conduit le gouvernement guinéen à préparer le présent projet de loi de finances rectificative afin de préserver la stabilité macroéconomique, de contribuer à la maitrise de l’inflation et de prévenir une dégradation de la situation socioéconomique.

‘’Cette approche permet de garantir un espace budgétaire suffisant pour approfondir la refondation de l’Etat et améliorer la gouvernance publique, priorités instruites par la Charte de la Transition et poursuivies depuis un an par le CNRD. Elle permet également d’apporter dès maintenant, des réponses concrètes aux attentes et préoccupations de la population, identifiées pendant l’immersion gouvernementale à l’intérieur du pays du 16 mai au 16 juin 2022’’, a indiqué Lanciné Condé, ministre du budget.

Le ministre de l’économie, du Plan et des finances a précisé que la loi des finances rectificatives 2022, dans son volet investissement, contrairement à l’année 2021, l’exécution des dépenses sur base engagement y compris les financements extérieurs, est estimée à 2152,64 milliards GNF pour une prévision de 10320, 51 milliards soit un taux de 20,85% contre 7% seulement 2021 pour la même période.

Sélectionné pour vous :  Détournement présumé de 51 millions de dollars : ‘’il est temps de changer ce régime de prédateurs’’, selon un ex-ministre

Moussa Cissé souligne que la répartition sectorielle des dépenses d’investissements publics se présente comme suit : ‘’Le développement rural et environnement 4,9% du total des prévisions soit 269,39 milliards GNF, le secteur de l’eau, de l’énergie, de l’industrie et du commerce 361,7 milliards soit 5,9%, les infrastructures et transports 35,4% soit 2 167,86 milliards, le secteur social 20,3% soit 1 242,5 milliards, l’administration générale, la décentralisation, la défense et la sécurité 1 954 milliards soit 31%, les droits et taxes 133, 10 milliards soit 2,2%’’.

Pour ce qui est de la politique monétaire, le gouverneur de la Banque centrale a noté l’amélioration des taux de change et d’inflation. Dr Karamo Kaba a assuré que les réformes vont se poursuivre pour accroître l’appréciation de la monnaie guinéenne.

Le président du CNT, Dansa Kourouma, à l’issue de la présentation de la LFR 2022, visant à rectifier les déséquilibres économiques de l’année en cours, a invité le gouvernement à ‘’améliorer le processus d’affectation des recettes non fiscales, accroître la contribution des sociétés publiques aux recettes de l’État, le respect du plan d’engagement, la lutte contre les surfacturations à travers la fixation d’un prix référentiel de la commande publique’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info