Ultimate magazine theme for WordPress.

Présidentielle américaine : comment les candidats financent-ils la campagne électorale ?

0

[dropcap]L’[/dropcap]argent joue un rôle essentiel dans l’élection présidentielle américaine. Les candidats disposent de deux sources de financement de leur campagne : dons privés et les fonds publics.

La Commission électorale fédérale, Federal Election Commission (FEC), une agence réglementaire indépendante créée dans les années 70, veillent au grain sur l’application de la loi sur le financement des élections fédérales dans le pays de l’Oncle.

Pour financer la campagne, les candidats peuvent obtenir de l’argent public. Dans ce cas, leurs dépenses ne peuvent excéder 84 millions de dollars. L’obtention de ces fonds publics est soumise  à des règles contraignantes les obligeant notamment à renoncer aux dons privés une fois investis par leur parti. Ce qui pousse les candidats à privilégier la collecte fonds privés.

Si la loi Tillman, adoptée en 1907, interdisait aux entreprises de d’effectuer une contribution pécuniaire en lien avec une élection fédérale quelconque, en 2010, la Cour suprême a, dans son « Citizens united » jugé historique, a levé les restrictions de financement des campagnes politiques par les compagnies. Depuis, des fonds colossaux sont levés par les candidats à travers le pays.

Selon Sheila Krumholz, directrice exécutif du Center for Responsive Politics, organisme recherche sur les finances de la politique américaine, durant la campagne électorale, des Comités d’action politique ou Political action committees (PAC),  collectent des fonds limités au nom de candidats. Ils sont composés d’entreprises, de syndicats, d’associations professionnelles, groupes de pression et autres.

Les Super  PAC constituent des soutiens sur lesquels les candidats peuvent compter. Contrairement aux PAC,  les Super PAC, groupes indépendants,   ne se voient imposer aucun plafonnement.

Sélectionné pour vous :  Telliano : ‘’Bouréma Condé est un démagogue’’

Ils peuvent ainsi des fonds sans limites pour financer une série de spots publicitaires pour convaincre les indécis en dénigrant, le plus souvent, l’adversaire du candidat qu’ils soutiennent. Ils doivent toutefois rester indépendants et n’ont pas le droit d’avoir des contacts avec l’équipe de campagne du candidat.

Les candidats peuvent également compter sur les petits contributeurs individuels ou alors recourir à leurs propres fonds. En 2016, Donald Trump avait financé sa campagne à hauteur de 20 %.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info