Ultimate magazine theme for WordPress.

Quand Ebola devient source d’arnaque à la frontière Guinéo-Malienne

0

Décidément, à chaque situation, certaines personnes sans scrupule trouvent des moyens  pour se faire des sous. C’est le cas de cette fièvre tant crainte par les africains à cause de sa gravité. Car il n’est pas incurable pour le moment. Donc le fait d’évoquer son nom sème la panique générale au sein des populations.kouremale

Cette maladie monstrueuse est de nos jours, une  aubaine pour certains bandits de tout acabit.  Et pour cause, pour voler à mains armées, ils n’ont pas besoin de fusil ou d’armes blanches comme avant. Il faut évoluer avec l’actualité. Ils rougissent leur bouches faisant semblant de vomir pour qu’on voit n eux des malades d’Ebola. Il faut dire que la fièvre Ebola est la vedette des informations de santé en Guinée et ses pays limitrophes. Les consignes de préventions ont été claires et strictes : pas de contact avec les sujets infectées. A  cause certainement d’une mauvaise communication sur la fièvre

Ebola, les bandits se font passer pour des malades de la fièvre et sèment une panique totale dans les grands magasins et  marchés de Conakry et dans les sites d’orpaillage vers les zones frontalières.  La méthode est simple et rapide : ils mettent des produits dont la couleur ressemble au sang sur eux et se laissent tomber au beau milieu du marché ou devant les grands magasins.  Etant donné les signes  de la maladie, c’est le sauve qui peut.  Au finish, les clients et les commerçants vident les lieux et appellent les agents  de santé spécialisés en la matière. Avant l’arrivée des agents, ils prennent tout ce qu’ils trouvent  sous leurs mains. Cette situation prévaut aussi dans les sites d’orpaillage.

Une fille ayant perdu 100.000CFA  nous raconte sa mésaventure : « Je suis restauratrice dans une mine près de Selingué. C’est mon petit ami qui m’a joué ce mauvais tour. A la pause, comme d’habitude il vient manger avec mes clients. Soudain, il s’est recroquevillé sur son ventre et s’est jetée par terre criant qu’il a mal. Quand les gens ont voulu l’aider à se relever, on a constaté qu’il vomissait du ‘’sang’’ et tout le monde a fui. A notre retour, le prétendu malade et ma recette de toute une journée avaient disparus. C’est en ce moment que nous avons compris que c’était de l’arnaque. C’est suite à cet incident qu’un Guinéen nous dit que cette même façon sévit encore en Guinée. Je dis à tous les maliens de faire attention à des faux malades d’Ebola qui ne sont que des voleurs », a-t-elle conseillé. Ce conseil est de mise pour toutes les populations.  Il faut donc se fier aux informations données par les autorités compétentes.  En tout cas, au Mali nous avons zéro cas de fièvre Hémorragique Ebola, selon le ministre de la santé du Mali. Donc pas de panique !

Lu sur Maliweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info